Flash
Préc Suiv

Réconciliation nationale : une descente sur terrain en vue

Réconciliation nationale : une descente sur terrain en vue

Le Conseil pour le fampihavanana malagasy (CFM) débutera sa mission très prochainement. Mais pour l’heure, il n’est nullement question de traiter les dossiers d’actualités, notamment les évènements du 7 février 2009.

«Nous procèderons bientôt aux descentes auprès des fokontany dans toute l’île», a indiqué la présidente de la commission Vérité et pardon du CFM, Rasoamaniry, hier lors d’un point de presse à Ampefiloha.

«Nous devons recueillir leur avis sur l’avenir de la réconciliation mais aussi comment en est-elle devenue ainsi», a expliqué la vice-présidente du CFM. Le Conseil pourrait ainsi achever leur première mission en deux mois. Après cela, tous membres se réuniront dans la capitale pour un rapport général de la situation. Il faut pourtant noter que l’ancien Conseil pour la réconciliation nationale (CRM) a déjà effectué la même démarche et a déjà finalisé un rapport sur le sujet.

Néanmoins, le CFM ne semble pas se pencher sur la réconciliation nationale attendue par tous, notamment celle qui tourne autour des anciens chefs d’Etat et l’actuel. «Il est vrai que nous poursuivons les activités de l’ancien organe mais nous n’en sommes pas encore là actuellement», a indiqué Rasoamaniry. Pour elle, «Cela se résoudra grâce à la participation du peuple».

Questionné sur les évènements du 7 février 2009, le président du CFM, Alphonse Maka, a également indiqué que son organe n’a pas été saisi de cette affaire étant donné qu’une autre juridiction s’en charge déjà. Notons que le CFM est composé de trois commissions : la commission Vérité et pardon, celle de la Refondation et la commission Réparation. Un Fonds national de solidarité (FNS) est prévu à cet effet et sera alimenté par l’Etat, appuyé par la Communauté Internationale ainsi que par d’autres contributions.

T.N

Les commentaires sont fermées.