Flash
Préc Suiv

Commémoration Inauguration de «Kinjan’i Dox»

Commémoration   Inauguration de «Kinjan’i Dox»

Ce 13 janvier, Dox,  de son vrai nom Jean Verdi Salomon Razakandraina a 105 ans. Et sous le haut patronage du ministère de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine, ainsi que de la commune urbaine d’Antananarivo, la famille du fameux poète malgache Dox inaugure ce jour un mur de clôture du jardin d’Andohalo, baptisé «Kianjan’i Dox».

«Nous sommes ravis d’inaugurer cette clôture, parce qu’ elle permet non seulement de limiter l’espace, mais aussi d’éviter que n’importe qui ou n’importe quel animal puisse y entrer pour faire ses besoins», a annoncé Elie, le fils de Dox. La cérémonie se déroulera donc à partir de 10 heures au jardin d’Andohalo. Ensuite, une séance de récital de quelques-unes de ses œuvres se tiendra à la Bibliothèque nationale d’Anosy, dans la salle baptisée «Efitrano Dox», dans l’après-midi.

A part cet évènement, aucun autre projet sur la célébration de son 105e anniversaire n’est encore au  programme. «Par contre, un autre membre de la famille qui réside actuellement en France projette d’organiser diverses activités», a-t-il continué. Rappelons que lors de la célébration de son centenaire, un concours littéraire a été organisé au Tahala Rarihasina.

Du journalisme à la littérature

Dox est né le 13 janvier 1913 à Manakavaly et a grandi à Antsirabe. Depuis son enfance, l’art en général l’a passionné, que ce soit la musique, le poème, le dessin ou la peinture.  Poussé par cette passion, il a étudié à l’école des beaux-arts à Antananarivo, puis au collège Paul Minault à Ambohijatovo, qui était aussi un établissement destiné aux élèves artistes. C’était en 1940, à l’âge de 27 ans, qu’il a commencé à écrire son premier recueil de poème intitulé «Ny hirako».

Après la mort de sa femme en 1954, il s’est orienté davantage vers le journalisme qui lui a permis de stimuler sa passion en littérature. Il a commencé petit à petit à publier ses poèmes dans le journal, et c’est ainsi qu’il a commencé à asseoir sa notoriété. En fait, Dox a été l’un des écrivains fondateurs de l’Union des poètes et écrivains malgache (Upem) qui est devenu actuellement Havatsa Upem, et l’association «Tsiry», dont l’objectif est d’aider les jeunes écrivains émergents.

Grâce à son talent inestimable en poésie, plusieurs compositeurs ont suscité sa collaboration, entre autres Naly Rakotofiringa, Ludger Andrianjaka, Wilson Ramaroson, Ossy… En 1975, il entrait à l’Académie malgache. Puis il est décédé en 1978 où il repose actuellement en paix à Anjanapara Antsirabe.

Holy Danielle

Les commentaires sont fermées.