Flash
Préc Suiv

Jirama : la révision annuelle des tarifs en vue

Jirama : la révision annuelle des tarifs en vue

La hausse du tarif d’électricité est inévitable à Madagascar, annonce les dirigeants de la Jirama. La compagnie prévoit une révision des tarifs tous les ans.

Optimisation des coûts. C’est dans ce sens que les responsables au niveau de la Jirama ont expliqué la hausse du tarif de l’électricité, à l’occasion de la présentation du bilan 2017 et des perspectives de la compagnie pour l’année 2018, hier dans ses locaux à Ambohijatovo. La hausse des tarifs d’électricité depuis juillet 2017 a déjà permis à la compagnie de renflouer sa caisse à hauteur de 20 milliards d’ariary. La politique de la réduction des dépenses internes de la société entre dans le plan de redressement de la Jirama. La société d’Etat prévoit une révision annuelle des tarifs de l’électricité.

Polémique

Bien évidemment, la hausse du tarif de l’électricité entraîne jusqu’à maintenant de vives polémiques au niveau des abonnés, notamment les industriels et les particuliers. Mais d’après le président du conseil d’administration de la compagnie, Hyacinthe Befeno Todimanana, «La hausse des tarifs est inévitable». Selon ses dires, «Avec une hausse de 7,5% du tarif de l’électricité, celle-ci est parmi le plus faible en Afrique dont la hausse moyenne est de 25%. A l’exception de l’Ethiopie qui assure 90% de sa production à partir de l’hydroélectricité. En Tanzanie, la hausse du tarif atteint même les 40%».

Le PCA de la compagnie de poursuivre que «Le tarif d’électricité à Madagascar est resté inchangé depuis 2007. Pourtant, la Jirama  accumule une perte de 500 ariary à chaque Kilowattheure vendu. A noter que la compagnie vend 1,2 milliard de Kilowattheure d’électricité chaque année».

Évaluation semestrielle

La révision des tarifs se poursuivra et cela devrait se faire tous les ans suivant l’inflation, ont annoncé les responsables au niveau de la compagnie. Une évaluation du tarif selon la réalité qui prévaut dans le pays est prévue deux fois par an.

En effet, la hausse des tarifs d’électricité est de 7,5% dans sa globalité. Si celle-ci est de 8,5% pour les industriels. D’après les détails apportés par le directeur général de la Jirama, Olivier Jaomiary, «Aucune hausse n’est appliquée pour la catégorie d’abonnés qui consomment moins de 130 Kw par mois. Le prix du Kw reste à 141 ariary. Pour la classe moyenne, le prix de la première et la deuxième tranche est désormais fixé à 205 ariary».

Une révision du prix de l’eau à l’étude

En outre, la compagnie d’eau et d’électricité envisage de revoir le prix de l’eau. Le prix du bidon jaune de 20 litres, devenu une véritable référence dans la ville d’Antananarivo est de 30 ariary, d’après Olivier Jaomiary. Car selon la Jirama le mètre cube d’eau revient à 500 ariary actuellement. «La révision du prix de l’eau est aussi nécessaire pour pouvoir apporter des améliorations dans la qualité du produit vendu aux abonnés», a avancé le DG de la Jirama.

Riana R.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique