Flash
Préc Suiv

Foot – élection FMF : « que les règles du jeu soient claires »

Foot – élection FMF   : « que les règles du jeu soient claires »

Les différentes ligues vont élire le nouveau président de la Fédération malgache de football (FMF) le 10 mars prochain et les «règles de jeu» doivent être déterminées au préalable selon le président de la ligue d’Analamanga, Henintsoa Rakotoarimanana, dit Tôta.

C’est un tournant décisif pour le ballon rond malgache et rien ne doit être laissé au hasard. L’élection du nouveau président de la FMF le 10 mars prochain revêt une importance particulière pour les férus de la discipline. «La mise en place des règles de jeu (ndlr, code électoral) claires et précises est de mise pour éviter les litiges une fois l’élection terminée. Il y aura certainement des problèmes si jamais un ou plusieurs dossiers de candidature soient retirés. Il faut qu’on établisse au préalable les critères d’éligibilité et cette élection se déroulera dans les règles de l’art».

La déclaration émane du président de la ligue d’Analamanga, Henitsoa Rakotoarimanana, plus connu sous le sobriquet de Tôta. Ce dernier craint qu’une telle situation  ait un impact nocif sur le développement du football dans la Grande île. «Le football malgache a besoin d’une certaine prospérité pour développer et tout le monde doit prendre ses responsabilités pour garantir la tenue de cette élection», a-t-il souligné.

Selon les bruits de couloir, des potentiels candidats qui ne sont pas membres du comité exécutif de la fédération ne seront pas dans la course au cas où le statut de la FMF, avec un code électoral bien déterminé, ne sera pas appliqué. Pour rappel, c’est le statut de la FMF qui a été pris en considération pendant toutes les élections qui se sont déroulées à Madagascar. Dans le cas contraire, l’élection du nouveau patron de la FMF devrait être faite 60 jours après le départ de l’ancien président si on tient en compte le statut de la Caf ou celui de la Fifa.

«La tenue de cette élection est attendue impatiemment par les passionnés comme s’il s’agissait de l’élection du président de la République. Cependant, certaines personnes tentent de souiller l’image du ballon rond malgache. Les présidents de ligue ont leur mot à dire car on ne peut pas fermer les yeux face à une telle situation»,  a conclu Henintsoa Rakotoarimanana.

Rojo N.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique