Flash
Préc Suiv

Toamasina : cambriolage et incendie volontaire

Toamasina : cambriolage et incendie volontaire

La fête à peine terminée, les bandits font de nouveau parleur d’eux dans la capitale économique de la grande Île. Après s’être emparés de l’argent et des objets de valeurs d’un coiffeur, les malfrats ont tenté de mettre le feu à sa maison.  Deux personnes ont été blessées.

Dans la nuit du mardi dernier, des bandits munis de fusils de chasse et d’armes blanches ont attaqué  le domicile d’un coiffeur âgé de 49 ans, sis à Tanambao, Toamasina II. Ils ont fait irruption dans la maison sans que les occupants n’aient pu remarquer leur arrivée.

«On était déjà dans nos lits quand les assaillants sont entrés dans la maison», ont déclaré les victimes. Et selon les explications, certains des bandits sont restés au rez-de-chaussée pour faire le guet pendant que  les autres sont montés à l’étage supérieur. Ils ont menacé les occupants  de la maison avec leurs armes.

«Ils ont pointé leurs fusils sur nous. On n’a d’autre choix que d’obtempérer et de tout  donner» ont déclaré  les victimes lors de l’enquête. D’ailleurs, après l’acte et avant de quitter rapidement les lieux, les voleurs ont com0mencé à mettre le feu à la maison. L’ont sait aussi, une dame qui a voulu sauter par la fenêtre, s’est blessée. Une autre personne qui s’est précipitée vers la porte principale, n’a pas échappé à la flamme de l’incendie. Heureusement qu’aucune perte de vie n’a été déplorée.

Quand les assaillants sont partis, les villageois se sont accourus pour apporter leur aide, mais c’était trop tard. Les flammes ont déjà complètement consumé la maison.

Ando Tsiresy

Les commentaires sont fermées.