Flash
Préc Suiv

Acces au financement : bientôt un bureau d’information sur le crédit

Acces au financement : bientôt un bureau d’information sur le crédit

L’accès au financement reste un sujet brûlant dans le domaine de l’entreprenariat à Madagascar. Pour faciliter l’accès au financement, un dispositif visant à évaluer les emprunteurs sera bientôt en place. Il s’agit du bureau d’information sur le crédit.

L’accès au financement est un des facteurs de blocage pour une grande partie des entrepreneurs, notamment les Petites et moyennes entreprises (PME) à Madagascar. Toutefois, les institutions financières dans le pays avancent que tout dépend de la solvabilité de chaque projet d’entreprenariat. C’est effectivement dans ce sens que l’Etat prévoit de mettre en place  le Bureau d’information sur le crédit (BIC). Le projet entre dans le cadre de l’amélioration du secteur financier à Madagascar. La loi régissant la mise en place de ce centre a été d’ailleurs  votée au niveau du parlement en octobre dernier.

Les emprunteurs notés

Concrètement, le BIC publiera une note relative à la crédibilité de chaque emprunteur. Ceux qui ont une meilleure note auront logiquement plus de facilité pour financer leur projet. Il s’agit d’un système déjà très répandu dans les pays développés et quelques pays du continent africain. D’après les explications apportées par Vonintsalama Andriambololona, ministre des Finances et du budget, «Tout est question de confiance entre le porteur de projet et le financeur. Le centre collectera toutes les informations sur la société, ou l’entrepreneur ou même un particulier. L’institution financière peut alors  consulter les données du BIC avant d’accorder un quelconque financement». La ministre a également précisé que «Le BIC ne renferme pas les détails sur les dettes de la société envers d’autres établissements… Mais une note sera attribuée à chaque entrepreneur. Cela, en rapport avec sa situation financière. Les banques, les institutions de micro finance ou même les établissements qui accordent une facilité de paiement peuvent consulter les données de ce bureau».

Mais, à  part la question de crédibilité du business plan de l’entrepreneur, le contexte qui prévaut à Madagascar est un autre facteur qui explique la frilosité des institutions financières pour octroyer des crédits aux professionnels. Car si l’accès aux crédits est difficile pour les entreprises, les offres de crédit aux particuliers sont de plus en plus nombreuses. En effet, la proportion des prêts à risque dans le pays reste toujours élevée.

Riana R.

 

Les commentaires sont fermées.