Flash
Préc Suiv

Prix a la pompe : la nouvelle structure de prix toujours en discussion

Prix a la pompe : la nouvelle structure de prix toujours en discussion

Le prix du carburant est un sujet suivi de près par les consommateurs et observateurs en ce début d’année  après les mesures prises liées au prix des produits pétroliers en aval  vers la fin de l’année, le projet de mise en place d’une nouvelle structure de prix suite à l’importante marge prise par les compagnies pétrolières constatées par les experts. Cette nouvelle mesure est toujours en discussion entre compagnie pétrolière et le gouvernement actuellement.

Alors que la révision  des prix à la pompe  s’est fait tous les fins du mois ces deux dernières années, contre toute attente, les prix au niveau des stations-services  sont restés inchangés dans la nuit  du 31 décembre dernier.

L’Etat a appliqué la hausse de la taxe sur les produits pétroliers dans la Loi de Finances 2018 votée au niveau du parlement en décembre dernier. Cette mesure est prise pour renflouer les caisses de l’Etat, indique-t-on dans le texte. En outre, une forte perte de la valeur de l’ariary par rapport aux monnaies de référence, notamment l’euro et le dollar est constatée vers la fin de l’année 2017 de même qu’une légère hausse du prix du baril est enregistrée sur le marché pétrolier au niveau mondial. Tout laisse à croire ainsi que le prix à la pompe allait augmenter en ce début de l’année. Seulement, les prix à la pompe sont restés inchangés, du moins depuis hier. Faut-il rappeler également que depuis octobre, une révision à la hausse des prix à la pompe est  constatée durant  les trois derniers mois de l’année 2017. Mais il y a également cette fameuse analyse sortie par la Banque mondiale selon laquelle les compagnies pétrolières prennent d’importantes marges bénéficiaires sur les prix à la pompe.

Une hausse des prix sera effective

 Questionnée à ce sujet, une source proche du dossier  nous a avancé que «L’Etat et les compagnies pétrolières sont toujours en discussion sur cette nouvelle structure des prix que l’Etat prévoit de mettre en place». Avant de poursuivre qu’«Une hausse du prix à la pompe sera effective, mais l’heure est encore à la discussion entre le gouvernement et les compagnies actuellement».  Vonitsalama Andrambololona, ministre des Finances et du budget a déjà annoncé le 21 décembre dernier que «Ce sujet reste  délicat. Mais les compagnies pétrolières sont ouvertes au dialogue».

Pour rappel, la dernière hausse des prix à la pompe date du 30 novembre dernier où une augmentation de 90 ariary par litre est enregistrée sur le super carburant, le gazole et le pétrole lampant.  Le prix du super carburant à la pompe atteint les 3 840 ariary actuellement, le gazole à 3 190 ariary et le pétrole lampant à 2370 ariary.

Riana R.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique