Flash
Préc Suiv

Violet Kakyomya : « Le rôle des Nations unies n’est pas d’imposer…»

Violet Kakyomya : « Le rôle des Nations unies n’est pas d’imposer…»

Les Nations unies (NU) suivent de près l’évolution des préparatifs des élections à Madagascar. Un atelier interactif sur l’éthique et la corruption avec les partis politiques a eu lieu hier au Colbert.

En fait, par le biais du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) à Madagascar, les NU n’hésitent pas à s’engager en vue d’élections apaisées, libres et transparentes. Cependant, les NU ont un rôle bien précis à Madagascar tout comme dans les autres pays où elles interviennent.

« Notre rôle n’est pas d’imposer. Nous avons un rôle d’accompagnement, de suivi. Nous sommes présentes afin de conseiller les acteurs politiques pour un climat apaisé, et pour une organisation des élections dans les conditions requises », a souligné le coordonnateur résident du système des NU et non moins représentante du Pnud à Madagascar Violet Kakyomya, hier au Colbert.

En ce qui concerne les élections, ce haut diplomate a fait savoir que les autorités compétentes en l’occurrence la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et le gouvernement malgache mettent tout en œuvre pour que les élections se déroulent dans les meilleures conditions. « Tout est en marche », a-t-elle assuré.

Propositions contre la corruption

24 chefs de parti et/ou leurs représentants et 23 extraparlementaires ont participé à cet atelier destiné à recueillir les opinions des politiciens sur

la situation, le phénomène et l’ampleur de la corruption à Madagascar.

« A l’issue de cet atelier interactif, les politiciens seront en mesure d’émettre leurs suggestions et leurs propositions sur ce qu’ils peuvent élaborer comme projet de société sur la lutte contre la corruption afin de le présenter aux électeurs », a expliqué la représentante du Pnud.

Nadia

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique