Flash
Préc Suiv

Foot : Le C2RFM saisit le MJS

Foot  : Le C2RFM saisit le MJS

Le Comité pour la renaissance et le redressement du football malgache (C2RFM) passe à la vitesse supérieure. Après avoir exigé le report des élections pour la saison 2017, le comité a déposé une requête auprès du ministère de la Jeunesse et des sports (MJS), mardi dernier. «Notre comité estime que le ministère de tutelle a le devoir d’intervenir incessamment pour mettre de l’ordre dans le processus vers la tenue des élections au sein de la Fédération malgache de football (FMF). Un processus actuellement parsemé de litiges les plus éhontés car tout un chacun sait que ces élections se déroulent d’une façon injuste et malhonnête contrairement à l’éthique sportive précisée dans la loi 97-014 dans son article 31», a déclaré le président du C2RFM, Ali Michel, dans une lettre adressée au MJS.

Ce dernier de préciser que le code électoral établi par la FMF elle-même n’a jamais été respecté, en s’appuyant sur l’article 3 qui stipule que les membres de la commission électorale doivent être membres en tant qu’officiels ou avoir des relations professionnelles ou de partenariat avec la FMF. Et ce, outre l’article 4 qui stipule que : «Les membres de la commission ne peuvent pas effectuer deux mandats consécutifs. L’élection des membres de la commission électorale doit se tenir lors de l’Assemblée générale ordinaire (AGO) de la FMF précédant l’Assemblée générale élective (AGE) dans un délai d’au moins six mois avant celle-ci ».  Le C2RFM n’a pas également omis de préciser que la commission de recours pour les élections doit être élue par l’Assemblée générale en même temps que les membres de la commission électorale.

«Dans un tel climat de frustration et de colère, toute marche en avant vers le développement du football malgache est utopique. D’où la demande d’intervention du MJS pour le report des élections afin de clarifier tous les problèmes et apporter des retouches au code électoral. Pour ce faire, l’extension du corps électoral (ligues, représentants de clubs, arbitres, entraîneurs, anciens joueurs) s’avère nécessaire», a conclu le président du C2RFM.

Rojo N.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique