Flash
Préc Suiv

Chorégraphie : « Kisandola » se balance avec joie

Chorégraphie : « Kisandola » se balance avec joie

Décidément, Judith Olivia Manantenasoa multiplie ces temps-ci les collaborations chorégraphiques.  Après une pièce en hommage à Rudi Rehava, elle partagera la scène, ce 13 décembre, à l’IFM Analakely, avec Philibetine Nomendrazana dans « Kisandola ».

Un ambitieux projet en chantier, Kisandola s’inscrit dans le cadre du festival « Varavarana, une fenêtre sur les écritures contemporaines pour la rue et la scène » qui se fixe comme mission fondatrice de promouvoir les arts vivants dans leur diversité. L’intitulé du spectacle a été tiré du dialecte betsileo, pour ainsi dire se balancer avec joie, s’amuser  et s’abandonner tout simplement.

C’est une pièce en duo, dans laquelle Judith nous invite à une épopée vers le temps de l’enfance, époque l’on a vécu l’insouciance, la liberté et le jeu. Avec un subtil mélange de danse contemporaine et de cirque,  Kisandola exploite des points aussi variés que le poids et le contrepoids, le relâchement, la sensation d’abandon et le porté acrobatique.

Judith Olivia Manantenasoa fait ses premiers pas en danse contemporaine aux côtés d’Ariry Andriamoratsiresy  au sein de l’école et de musique Rary. A partir de 2003, elle intègre la compagnie au sein de laquelle elle assure dès lors les cours de danse contemporaine, danse avec percussion, danse en couple. Sa soif de toujours innover et de dépasser ses limites, que ce soit en tant qu’artiste ou en tant qu’enseignante, la pousse à agir sur plusieurs fronts à la fois.

Joachin Michaël

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique