Flash
Préc Suiv

Boxe olympique : Le torchon brûle

Boxe olympique : Le torchon brûle

La boxe olympique risque une nouvelle sanction de la part de l’Association internationale de boxe amateur (Aiba). Et pour cause, les agissements de l’ancien vice-président de la Fédération malgache de boxe olympique (FMBO), Gégé Bosco, qui vient d’être radié à vie.

A peine sa radiation à vie de la boxe olympique confirmée par la Fédération malgache de boxe olympique (FMBO), Gégé Bosco joue les fauteurs de trouble au sein de la grande famille du noble art. Non seulement il continue de porter le titre de vice-président de la fédération mais il manipule également les membres du comité exécutif et les ligues régionales, en vue de démettre le président de la fédération, Hery Mamy Rabarisoa, de ses fonctions.

D’ailleurs, pas plus tard qu’hier, les membres du comité exécutif de la FMBO, sous la houlette de Gégé Bosco, ont sommé Hery Mamy Rabarisoa de quitter la présidence dans les 72 heures.

A y voir, Gégé Bosco aurait la mémoire courte. Alors, c’est pour la même raison qu’il a été radié à vie par l’Aiba en 2013. Mais apparemment, Gégé Bosco n’en a cure au vu de ses agissements actuels. Voilà l’attitude d’un homme qui se dit aimer la boxe.

Après plusieurs années d’absence sur la scène internationale, suite à la sanction imposée par l’instance internationale à cause de Gégé Bosco et consorts, la boxe olympique malgache a renoué avec les compétitions internationales cette année. Malheureusement, si l’ex vice-président de la FMBO continue sur cette voie, la boxe olympique malgache risque de nouvelles sanctions internationales.

Se tromper de cible

Curieusement, Gégé Bosco cible particulièrement le président de la FMBO, Hery Mamy Rabarisoa. Pourtant, son limogeage n’émane nullement de la FMBO mais plutôt de l’instance internationale (Aiba). D’ailleurs, son président a été le seul à prendre sa défense contre les membres influents du Comité olympique malgache (Com), qui ont demandé son départ de la fédération et lors de l’évocation de la lettre de l’Aiba, relative à sa radiation.

Et ce n’est pas tout! Lorsque Gégé Bosco a été au centre de la tempête suite au manque de transparence relative à la mauvaise gestion des subventions octroyées par le ministère de la Jeunesse et des sports (MJS), lors de la joute africaine au Congo Brazzaville, Hery Mamy Rabarisoa ne l’a pas abandonné. D’ailleurs, c’est à cause de Gégé Bosco si Madagascar a raté le championnat du monde cette année. Le MJS a perdu toute confiance en lui après la mésaventure des boxeurs au championnat d’Afrique.

Naisa

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique