Flash
Préc Suiv

De la magie au miracle

De la magie au miracle

Y-a-t-il encore des miracles ? Décembre est le dernier mois de l’année, mais reste tout aussi important car c’est la période de tous les miracles, dit-on., « Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel, avec des jouets par milliers, n’oublie pas… », ainsi que bien d’autres chants sont les principaux titres diffusés sur les ondes en ce moment. Même engouement à la télé, la fête de la nativité est sur le devant de la chaîne. Les vitrines des magasins se parent de leurs plus bels articles et décorations.

Les enfants ont déjà passé leur commande au père Noël et piaffent déjà d’impatience jusqu’au 24 décembre. En fait, cette année encore, leurs parents, faiseurs de miracle vont tout faire pour que leur progéniture fête noël dans la joie et la gaité. Festivité oblige, même si dans la réalité, en ce temps de la croix et de la bannière, c’est toujours la fin damnée pour la majorité des ménages.

A vrai dire, la majorité des Malgaches ont hâte de tourner la page et d’en finir avec 2017 marquée par la hausse du prix du riz du carburant, la dévaluation de l’ariary, l’épidémie de peste et l’insécurité. Il n’a rien à espérer de cet Etat père Noël qui promet beaucoup, mais ne réalise…Le terme « développement » est sur toutes les lèvres et sans cesse martelé à chaque occasion, mais le bout de tunnel est encore loin, après quatre années de promesses.

Chacun à son ciel bleu. Pour le régime, même si la nation est la dérive, tout est  mieux dans le meilleur des mondes possibles. Les financements et promesses d’investissement affluent, Madagascar a trouvé sa place auprès de l’international…Comme s’il crie même au miracle et que demander de plus !

Quelle porte de sortie pour Madagascar ? L’opinion publique opte pour la présidentielle de 2018, mais à ce sujet, le régime est à la recherche d’un procédé magique pour écarter les candidats à craindre.

NR

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique