Flash
Préc Suiv

Paperasse !

Paperasse !

Fait divers ou fait politique ? Les dossiers «7 février 2009» se sont volatilisés au tribunal d’Anosy…à l’heure où d’après les informations reçues, un autre procès entre les parties concernées, notamment l’association des victimes de ce lundi noir, mieux connue sous l’appellation AV7 et les quelque 13 personnes du temps de la 3e République sous la houlette de Marc Ravalomanana devrait se tenir. En fait, ces dernières après avoir fait l’objet d’une saisie de comptes à titre de dommages et intérêts au bénéfice des plaignants contestent et viennent de faire appel de la décision et les procédures prises.

Un tel dossier de contentieux relatif à une date marquant l’histoire de la nation ne peut pas disparaître du jour au lendemain sans aucune raison. Et même si les documents ont été récupérés auprès du tribunal pour les besoins d’une enquête ou d’une instruction, normalement cela aurait dû être enregistré dans le cahier de transmission. Sauf qu’apparemment, ce n’est pas le cas. Les dossiers ont disparu comme par enchantement. Et comble de l’histoire, aucune trace d’effraction n’a été constatée au tribunal.

L’enquête se concentre pour le moment sur deux suspects dont un neveu d’une illustre personnalité. Sous cette optique, d’aucuns font allusion à la piste «politique», même si les partisans de Marc Ravalomanana ont signifié qu’étant plaignants dans cette affaire, ils n’ont pas intérêt à ce que les dossiers s’éclipsent au moment voulu.

Très vite, les zones d’ombre s’accumulent car selon le greffier en chef du tribunal d’Anosy, outres les dossiers «7 février 2009», d’autres actes de procédure datant de 2010 ont également disparu. Comment est-ce possible et par-dessus tout, quel genre de cambrioleur trouve-t-il son compte à subtiliser des dossiers classés et de litiges non résolus à Anosy et d’y sortir ni vu ni connu après les faits ?

Dans tous les cas, le système d’archivage du tribunal concernant notamment les dossiers «chauds» est défaillant. Un tel manque de vigilance fait obstacle à la mise en place d’une justice saine et équitable.

JR.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique