Flash
Préc Suiv

Atsimo Andrefana : grève des enseignants à Maninday

Atsimo Andrefana  : grève des enseignants à Maninday

Le ministère de tutelle semble dépassé par la gestion des établissements d’enseignement supérieur public. Les enseignants et le personnel de l’université de Toliara ont décidé de suspendre leurs activités, depuis hier, pour revendiquer le paiement de leur dû.

L’université de Maninday à Toliara a été mise en veilleuse, depuis hier, sur décision commune des enseignants et du personnel de tous ses secteurs, à l’issue de la réunion organisée par le Seces, samedi dernier au campus.

L’initiative découle des revendications sur le paiement des heures supplémentaires  des enseignants de cette université de la région Atsimo-Andrefana, au titre de l’année 2015 et 2016, ignoré par le ministère malgré les accords passés antérieurement pour le règlement du problème.

Les mesures sélectives dans le mode de paiement de ces droits ont mis d’ailleurs les membres du Seces régional de Toliara en rogne puisque d’autres établissements d’enseignement supérieur public ont perçu les leurs depuis des mois tandis que l’université de Toliara a été la grande oubliée des décideurs.

Les étudiants en otage.

La décision est en vigueur jusqu’à nouvel ordre, c’est-à-dire, jusqu’au paiement des arriérés, selon le Seces qui a décidé de durcir le ton pour se faire entendre en haut lieu si nécessaire. Cette position du Seces de Toliara, appuyé par le personnel administratif et technique de l’université de Maninday, pourra être lourde de conséquences pour l’établissement où des étudiants préparent actuellement diverses soutenances.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et des recherches scientifiques, Marie-Monique Rasoazananera, doit ratisser large pour venir à bout des foyers de tensions constitués par les universités malgaches.

Manou

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique