Flash
Préc Suiv

Trop de bruits pour rien

Trop de bruits pour rien

La session ordinaire au niveau des parlements se déroule actuellement sans trop de suspense. C’est le calme plat à Tsimbazaza et à Anosy. La motion de censure véhiculée par certains députés pro régime a été étouffée dans l’œuf. Ou du moins pour l’instant. Car la session n’est pas encore près d’être achevée. A part le face à face, entre le Gouvernement et les députés, prévu vers la moitié de ce mois, le débat sur l’avant- projet de loi électorale et la Loi de finances initiale seront attendus vainement.

Pour ce qui est de la fameuse motion, les objectifs principaux de ses initiateurs demeurent inconnus. De ce fait, la majorité des députés pro ou opposants au régime se disent ne pas avoir été mis au courant de cette action. Pourtant, les instigateurs ont annoncé avoir récolté plus d’une quarantaine de signatures. En un ou deux jours, l’annonce a fait la Une des actualités, puis plus rien. C’est le calme total. Même ces auteurs ont préféré observer le silence. Pour des raisons qu’eux seuls connaissent.

Du côté du Gouvernement, l’annonce semble ne pas avoir inquiété le Premier ministre ni les ministres. Comme s’ils s’étaient déjà préparés à toutes les éventualités avec les effets nécessaires pour calmer les esprits dans pareil cas.

En somme, tout n’a été que pure gesticulation de la part de certains députés, animés par des motivations financières qui ne sont plus à démontrer et qui ne s’en cachent plus.

NR

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique