Flash
Préc Suiv

Ambatobe : tentative de kidnapping avortée

Ambatobe : tentative de kidnapping avortée

 Apparemment, le calvaire des Karana n’est pas près de se terminer malgré la prise d’un nouveau dispositif de sécurité à leur endroit. Les kidnappeurs ont cette fois-ci ciblé la fille du patron d’un grand magasin sis à Ankadimbahoaka.

Au moment où l’attention était dirigée vers la panique ingérable que provoque la peste, les kidnappeurs ont de nouveau fait parler d’eux dans la capitale. Pas plus tard que dans l’après-midi d’hier, des individus armés l’ont pris pour cible à proximité du lycée français d’Ambatobe.

Selon une source sécuritaire, le commissariat de police d’Analamahitsy a été informé aux environs de 14 h par le responsable du fokontany sur la présence suspecte d’une Renault Kangoo, abandonnée au beau milieu de la route, alors que son moteur étant encore en marche. Sitôt sur les lieux,  les policiers ont établi un périmètre de sécurité et avisé leurs collègues de la Brigade criminelle et ceux de la Police scientifique et technique. Entre-temps, les limiers ont appris qu’une tentative de kidnapping venait de s‘y produire.

Des indices

Plusieurs versions des faits ont été entendues à propos de cet enlèvement. Selon une source locale, des riverains ayant assisté à la scène ont conduit les limiers à l’endroit où s’est réfugiée la petite fille après avoir échappé aux kidnappeurs.

« Saine et sauve, elle a été remise à sa famille », a-t-on précisé. Par contre, une autre source a précisé que le chauffeur de la voiture à bord de laquelle se trouvait la victime à réussi à semer les kidnappeurs. Sachant que la situation tournait en leur défaveur, ces derniers auraient abandonné leur voiture sur place. Ils auraient quitté les lieux à bord d’une autre Renault Kangoo et auraient forcé le conducteur de les déposer quelque part à Nanisana.

L’on sait par ailleurs que l’enquête a été confiée aux enquêteurs de la cellule mixte anti-kidnapping. Selon des sources concordantes, les enquêteurs sont sur une piste fiable. L’on sait en effet qu’outre la voiture des kidnappeurs, ils ont également découvert à l’intérieur un pistolet et huit munitions, ainsi que des cagoules. Grâce à ces indices non négligeables, l’enquête devrait aboutir à des résultats concrets.

Mparany et Ando Tsiresy

(Photo d’archives)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique