Flash
Préc Suiv

Elections 2018 : la Ceni exige un calendrier officiel

Elections 2018 : la Ceni exige un calendrier officiel

Plus d’un est dans l’expectative à propos de la tenue annoncée sans conviction, par le régime, de la présidentielle en 2018. Outre le code électoral, l’un des points phares du processus est également d’arrêter les dates. Mais, pour le moment, l’Etat joue avec la montre.

Sous cet angle, le président de la Ceni, Hery Rakotomanana a interpellé les autorités concernées. «Nous exigeons  à ce que la date de l’élection présidentielle de 2018 soit fixée une bonne fois pour toute afin de mettre fin  aux  polémiques et afin que nous puissions bien nous organiser. Nous attendons vivement également l’issue du processus du cadre légal selon les normes internationales», a-t-il ajouté. Les normes internationales réclament que la loi électorale ne devra plus être retouchée six mois avant les élections.

Le président de la Ceni a rappelé les trois postures qu’elle va adopter dans l’exercice de  sa mission notamment la fermeté et la rigueur dans toutes prises de décision, faire respecter la Loi électorale et assurer la transparence dans tout ce qu’elle entreprend.

Indépendance

Hery Rakotomanana n’a pas non plus mâché ses mots sur l’indépendance sacrée de la Ceni.

 «Nous tenons à rappeler l’article 6 de la loi 2015-020 régissant la structure de la Ceni. Cet article mentionne que la Commission Électorale Nationale Indépendante n’entretient aucun lien hiérarchique avec les autres Institutions de l’Etat. Elle est autonome, dans la prise de décisions qui rentrent dans le Cadre de l’exercice des  attributions qui lui sont conférées par la présente loi. (…)», a-t-il déclaré devant des membres de la communauté internationale en occurrence, le coordonateur résident du Système des Nations unies à Madagascar, Violet Kakyomya et l’ambassadeur de France à Madagascar, Véronique Vouland-Aneini.

Concrètement, cette institution en charge des élections à Madagascar revendique son indépendance juste à la veille des élections. En effet, cette indépendance est un gage d’une élection juste, transparente, impartiale en vue d’une élection apaisée et acceptée par tous, donc une élection crédible.

«C’est juste un simple rappel pour tous et nous voulons vraiment assoir l’autorité de  la Ceni. Les membres de la Ceni se conforment seulement à la Constitution et à la Loi électorale», a-t-il conclu.

 Nadia

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique