Flash
Préc Suiv

Miss-Mister Malagasy 2018 : les finalistes bientôt dévoilés

Miss-Mister Malagasy 2018  : les finalistes bientôt dévoilés

Le concours de beauté Miss – Mister Malagasy  a été lancé depuis le début de cette année. Les diverses sélections et les préparatifs battent leur plein actuellement. Ainsi, selon le communiqué relatif à l’évènement, les candidats finalistes seront présentés officiellement à partir de la semaine prochaine. Et la grande finale aura lieu le 18 novembre à Paris.

Durant huit semaines, les organisateurs enchaînent les préparations et les coachings des participants pour mieux les entrainer à la grande finale. Agés entre 17 à 25 ans, ils seront 28 à défiler, plus précisément, 15 hommes et 3 jeunes femmes. Certains d’entre eux viennent des grandes villes de l’Hexagone, d’autres sont issus d’autres pays, à savoir l’Italie, l’Allemagne, Suisse et même la Russie. Leur point commun est qu’ils ont tous des origines malgaches, soit via leur père ou leur mère ou les deux. «La plupart de ces jeunes ne parlent pas la langue malgache, ainsi, comme durant les précédentes éditions, nous leur donnerons l’envie de connaître les Malgaches et surtout de découvrir leur culture et bien sûr de leur initier le malgache».

Les deux gagnants emporteront donc les deux couronnes de Miss et Mister Malagasy Europe 2018 durant un an. Ils représenteront aussi notre pays en Europe, participeront à de nombreuses œuvres caritatives et des programmes de sensibilisations.

Holy Danielle

 

Une réponse à "Miss-Mister Malagasy 2018 : les finalistes bientôt dévoilés"

  1. Rachel QUESNEY  13/10/2017 à 16:56

    l’utilisation de cette marque est frauduleuse, en contrefaçon des marques déposée à l’INPI depuis 1995 : MISTER EUROPE
    à l’OHMI depuis 2005 pour la Communauté Européenne
    à l’OMPI depuis 2013 pour tous les pays de l’Europe géographique, soumis à la Convention de Madrid
    sous le fondement de l’article 712-4 du code de la Propriété Industrielle, toute personne ayant prêté son concours à la violation des droits attaché, se porte complice d’un délit pénal, puni d’une amende pouvant aller jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et 3000.000€ d’amende !

Les commentaires sont fermées.