Flash
Préc Suiv

Marche local : le prix du riz monte en flèche

Marche local  : le prix du riz monte  en flèche

Le prix du riz sur le marché local flambe à nouveau. Le kilo du riz local dépasse actuellement les 2 000 ariary auprès des détaillants d’Antananarivo. Toutes les mesures prises pour tenter de maîtriser le prix du riz sont restées jusque-là inefficaces.

Le prix du riz augmente de  jour en jour depuis février où la sècheresse a sévi dans plusieurs régions de l’île, y compris les zones de production rizicole. «Le prix du kilo du riz, notamment à Antananarivo, n’a jamais réellement baissé. Celui-ci n’a pas été bien loin des 2 000 ariary le kilo, en dépit des descentes effectuées par les autorités pour essayer de contrôler d’éventuelles spéculations ou de l’importation de riz à faible coût», déplore un détaillant du marché de Soamanatombo.

Depuis la semaine dernière, le prix du kilo du riz local a fortement augmenté auprès des détaillants. Le kilo du «Makalioka» se vend à 2 300 ariary contre 1 900 ariary, il y a encore quelques semaines. Le prix du kilo du «Vary gasy» est à 2 200 ariary alors que celui-ci était à 1 700 ariary. Au marché d’Anosibe, le sac du riz de luxe coûte actuellement 100 000 ariary si celui-ci était de 65 000 ariary au début du mois. Questionnés sur les raisons de cette forte hausse, les commerçants de la capitale n’ont pas vraiment les réponses.

Baisse de la production

Quoi qu’il en soit, une importante baisse de la production rizicole est enregistrée cette année en raison des mauvaises conditions climatiques dans les zones de production, affirment les producteurs. Le ministre de l’Agriculture et de l’élevage, Rivo Rakotovao, a abordé le sujet à l’occasion d’une conférence donnée à la presse, hier. «Plusieurs zones n’ont pas pu atteindre la production rizicole prévue cette année. La production de riz a donc baissé», a-t- il avancé.

Le ministre n’a toutefois pas avancé de chiffres car selon ses dires, «aucune statistique agricole n’est encore disponible à Madagascar. Ce qui complique la planification des projets. La prévision d’importation est entre 150 000 à 200 000 tonnes de riz jusqu’en avril».

Riana R.

 

Les commentaires sont fermées.