Flash
Préc Suiv

La peste à Madagascar (1899) : situation sanitaire de Tamatave (3)

(Suite et fin.)

Un lazaret, installé à Ivondro, permet aux voyageurs à destination des différents points de la ligne d’étapes de faire la quarantaine de cinq jours nécessaire pour la sortie du cordon sanitaire.

Les personnes entrées à ce lazaret sont : MM. Purcell et Pritchard, prospecteurs ; Mlle Hirlimann, institutrice ; M. Prunet, instituteur ; Timoléon et Stéfano, commerçants grecs ; Baudin, Lesueur et Lapaeque ; M. Fontoynont, médecin et sa femme ; le capitaine Violand et son ordonnance ; Tonnelier, Jean-Louis, Seymour, Fernand et Joseph.

Le lazaret de l’Île aux Prunes, qui est réservé aux personnes quittant Tamatave par mer, est occupé par MM. Bourges, écrivain des affaires civiles et Cerceau, comptable, sa femme et un enfant qui purgent une quarantaine de 5 jours pour pouvoir prendre La Ville d’Alger, qui doit les transporter à Vohémar.

Il y a 9 jours que pas un seul cas de peste n’a été signalé ; il est donc à peu près certain que la quarantaine, n’ayant plus de raison d’être s’il n’y a plus de cas, sera levée incessamment.

En tous cas, les mesures à prendre pour éviter le retour de cette épidémie sont surtout des mesures de propreté individuelle, des cases et des cours.

Les tinettes devront être désinfectées avec une solution de sublimé au 1/1000 ou de chaux.

Les cas d’épidémie doivent être déclarés par les habitants au commissariat de police.

Les rats étant considérés comme le principal propagateur de la maladie, l’avis engageant les habitants à Tamatave à détruire ces animaux est toujours en vigueur. – Les rats pris au piège devront être tués par l’eau bouillante et envoyés de 7 heures à 9 heures du matin et de 3 heures à 5 heures du soir à l’agent chargé de les détruire par le feu, au lieu situé entre l’abattoir et la ligne de chemin de fer, au bord de la mer, derrière le village d’Ampassimazava.

Une somme de 0,25 franc sera remise pour chaque rat rapporté. Il est bien recommandé de ne pas toucher les rats.

L’administrateur en chef-maire prie instamment la population à faire tous ses efforts pour la destruction des rats.

Journal officiel de Madagascar et dépendances

Supplément commercial (Tamatave et Côte Est)

Mercredi 20 septembre 1899.

www.bibliothequemalgache.com

 

Les commentaires sont fermées.