Flash
Préc Suiv

Anosibe – décès de la peste : les familles s’insurgent contre le BMH

Anosibe – décès de la peste : les familles s’insurgent contre le BMH

Décidément, la peste provoque un climat de panique et de révolte au sein de la population.

La tension monte d’un cran quand la cause du décès liée à cette épidémie est contestée par les familles des défunts. Alors que de son côté, les responsables, en l’occurrence le Bureau municipal d’Hygiène (BMH) d’Antananarivo, après confirmation, n’ont qu’un seul mot d’ordre, confisquer et embarquer les corps afin de les enterrer dans la fosse commune, selon les procédures strictes en vigueur.

Mais visiblement, les familles des victimes affichent catégoriquement leur refus et n’hésitent pas à s’opposer farouchement aux responsables. Après l’incident de Toamasina et de Befelatanana, la frénésie de la population d’Anosibe dans l’après-midi d’hier a atteint son paroxysme. Soutenue par la population, une famille a refusé de céder le corps d’un proche au BMH.

AVC

En fait, la famille a certifié que la victime en question a succombé suite à un accident vasculaire cérébral (AVC). «Ils ne veulent rien entendre mais nous aussi, nous insistons qu’il est mort d’un AVC. Ils sont venus comme ça pour réclamer le corps, alors que nous avons déjà organisé une veillée funèbre depuis deux nuits», a expliqué un proche du défunt. De leur côté, les autorités sanitaires ont confirmé qu’après un test qui s’est avéré positif, il s’agit bel et bien d’un décès provoqué par la peste.

A corps et à cri

Malgré les contestations de la population d’Anosibe qui n’a pas manqué de huer les représentants du BMH, accompagnés de quelques éléments de la police nationale, ces derniers ont été bien déterminés à emmener la dépouille afin de l’enterrer au cimetière d’Anjanahary. Ce qui était chose faite d’ailleurs.

Ando Tsiresy

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique