Flash
Préc Suiv

Slam-Festival International Sapança : Caylah brille à Istanbul

Slam-Festival International Sapança : Caylah brille à Istanbul

Caylah est actuellement à Istanbul pour représenter notre pays lors de la 17e édition du festival international « Uluslararasi sapanca siir aksamlari : XVIII international sapanca poetry evenings ». Durant cette semaine, des poètes et des écrivains du monde entier sont au rendez-vous dans le dessein de favoriser les échanges et les partages.

A la découverte du slam. Caylah, la plus jeune et la seule slameuse invitée à cet évènement  a mis le cap sur Istanbul, lundi dernier. Et c’est une occasion de véhiculer et de faire connaître davantage cet art. Mardi dernier, elle a donné son premier show.

« En effet, c’est étonnant car les participants sont tous des écrivains ou des poètes, d’un certain âge, la plupart d’entre eux ne connaissent pas le slam. Ainsi, mon objectif est de faire découvrir cet art oratoire et surtout, de représenter la nouvelle génération de poètes », a-t-elle expliqué. Le séjour de la jeune slameuse s’annonce donc exceptionnel. Hier, elle a visité un lycée à Istanbul, se sont ensuivies une conférence débat et une séance de signature du recueil de poésie de la 17e édition du festival. « Ça fait quelque chose d’être reconnue aussi en Turquie et de signer les recueils des élèves de l’université», a-t-elle exprimé.

Du travail et de la personnalité

Nombreux pensent qu’écrire des poèmes est démodé, et pourtant, le slam ou poésie orale urbaine a permis à Caylah de voyager et de vivre de son art. « J’incite surtout les jeunes talents à continuer à écrire même si personne ne nous lit ni nous écoute. Il faut utiliser cette passion pour soi d’abord avant de le faire pour les autres. Et surtout, il faut garder sa personnalité et travailler dur », a-t-elle conseillé aux jeunes passionnés de la poésie.

Après ce festival, Caylah entamera une tournée nationale dans le Sud de la Grande Île, en collaboration avec l’Alliance française. L’année dernière, le projet Dihy a remporté le premier prix du concours de la meilleure création au festival de danse I’Trôtra. C’est ainsi qu’il a bénéficié de cette tournée.  Notons que le projet Dihy est une création artistique qui rallie à la fois la danse et le slam.

Holy Danielle

 

Les commentaires sont fermées.