Flash
Préc Suiv

Code de bonne conduite : les politiciens restent sceptiques

Les cadres de concertation avec les partis politiques organisés par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) ont repris hier à Alarobia.

A l’ordre du jour figurent l’audit du fichier électoral et le code de bonne conduite à adopter par les partis politiques durant les périodes électorales. Mais des politiciens  ne cachent pas leur méfiance face à cette initiative.

«Ce code a toujours existé depuis les élections antérieures mais les politiciens ne l’ont jamais respecté. Les moyens dont disposent les candidats ne sont pas les mêmes. Il n’existe aucune force exécutoire et la Constitution n’est pas respectée. La seule solution pour la mise en œuvre de ce code serait le code électoral», a déclaré Boniface Zakahely.

Etat des lieux

Ce cadre de concertation a permis à la Ceni de faire un état des lieux de la liste électorale.

Selon le président de cette commission, Hery Rakotomanana, la Ceni se penche sur l’audit interne du fichier électoral qui sera remis aux experts. Par la suite, un audit qualitatif et quantitatif sera réalisé par les experts internationaux qui sortiront un rapport montrant les points positifs et négatifs de cette fameuse liste.

«Le problème de la liste électorale est récurrent. Il est indéniable que c’est la base d’une élection transparente et sans crise, mais le problème de fond qui se pose actuellement, c’est que bon nombre de Malgaches ne disposent même pas de copie de naissance, comment pourront-ils en ce cas se procurer d’une carte nationale d’identité ? Il faut d’abord trouver une solution à ce problème. C’est une grande porte ouverte à la fraude. C’est le fondement d’une crise pré et post électorale», a fait savoir  le leader de l’association «Olona Hasin-ny tany», Emile Ratefinanahary.

Cependant, ce dernier félicite la Ceni pour ses efforts dans la confection de la liste électorale. La Ceni réitère cependant son objectif de franchir le cap de 10 millions d’électeurs en 2018. Actuellement, les citoyens peuvent procéder à la vérification de leur nom auprès du fokontany.

Nadia

 

Les commentaires sont fermées.