Flash
Préc Suiv

Effet domino

Effet domino

Comme si la peste qui prévaut actuellement ne suffit pas à frapper de plein fouet le peuple malgache qui souffre de mille maux pour panser les plaies de son train de vie quotidien déjà chamboulé par plusieurs difficultés socio-économiques. Et comme un malheur ne vient jamais seul, les Seychelles ont momentanément suspendu leurs vols  vers la Grande île à cause de cette épidémie. Et ce n’est que le début !

Un coup dur pour les personnes opérant dans le secteur du tourisme et les autres filières qui y sont rattachées. Et les réactions en chaîne se produisent lorsqu’un tel changement mineur provoque un changement comparable à proximité et peut provoquer un autre changement similaire. Mais c’est un fait divers comme un autre diront les mauvaises langues. Peu de gens sont sensibles, voire inconscients, face aux conséquences, surtout économiques, de ce phénomène.

C’est aujourd’hui le tour des opérateurs oeuvrant dans le tourisme de faire les frais de cette épidémie mais cela risque de faire tache d’huile dans d’autres domaines tant que la situation ne soit  pas « maîtrisée », au sens littéral du terme. Primo, le pays n’a pas les moyens nécessaires ni pour mener une large campagne de sensibilisation ni pour prémuniser les quelque 20 millions d’habitants.

Secundo, on ne possède ni les infrastructures ni le matériel nécessaire pour pallier à ce genre de maladie et la lutte risque de prendre beaucoup plus de temps, contrairement à ce qui a été annoncé par les spécialistes. En fait, être isolé est un mauvais présage et présente un véritable danger pour un pays qui peine à trouver des solutions palpables aux plusieurs maux qui minent le secteur touristique. C’est l’effet domino d’une indifférence généralisée à défaut de vraies actions de prévention.

Rojo N.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique