Flash
Préc Suiv

 Sur le terrain des ordures

  Sur le terrain des ordures

Puisqu’il n’est plus possible de minimiser l’épidémie de la peste et tant qu’on y est, il vaut mieux prendre le bon côté de la « chose ». Que désormais, tous les Malgaches vont prioriser la propreté.

A partir de ce jour, les responsables étatiques (fokontany, communes, régions,….) vont prendre le taureau par les cornes en matière de ramassage des ordures. Les curages de tous les canaux dans chaque quartier vont continuer. Les bâtiments publics (écoles, ministères, …) seront désormais désinfectés toutes les semaines. Et la liste pourrait s’allonger au fur et à mesure des initiatives prises par le gouvernement.

Normalement, il s’agit des travaux de routine sous l’égide des autorités responsables et ce, sans attendre que l’épidémie de la peste fasse de ravage dans le pays. Mais à l’heure actuelle, sur la corde raide, le régime n’hésite pas culpabiliser les contribuables à propos de leurs ordures ménagères. Et comble de l’histoire, ces travaux d’assainissement en cas de nécessité se présentent comme une volonté manifeste des responsables et une initiative louable à féliciter et applaudir devant la flambée de la peste.

A cela s’ajoute la démarche de certains acteurs politiques qui se sont tout de suite engouffrés dans la brèche pour se démarquer. L’adage le malheur des uns fait le bonheur des autres, a vite trouvé son sens. Car les ordures sont devenues tout de suite un terrain médiatique pour une classe politique en manque de reconnaissance et surtout pour le régime sur la corde raide.

Pour le régime, c’est l’occasion à profiter pour faire bonne figure et de sauver la face. D’autant que critiqué de toutes parts, l’Etat bat les pavés comme un air de précampagne électorale face à la peste. Mais le mal est fait, d’ailleurs la population en paye actuellement le prix fort.

Rakoto

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique