Flash
Préc Suiv

Electrification rurale : un projet de micro-réseaux de distribution lancé

Electrification rurale  : un projet de micro-réseaux  de distribution lancé

Un projet de micro-réseaux de distribution électrique à Madagascar est lancé. La convention de subvention relative à l’étude technique et économique a été signée, hier, à Ampandrianomby, entre l’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA), le ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures, la société Henri Fraise Fils et Cie et la société Fluidic Inc.

Ce projet d’électrification vise à implanter des unités de production photovoltaïque alimentant un micro-réseau de distribution dans 100 villages répartis dans toute l’île, grâce une technologie intégrée de stockage sur batterie. Robert Yamate, ambassadeur des Etats-Unis à Madagascar, a signé la convention de subvention au nom de l’USTDA aux côtés de Lantoniaina Rasoloelison, ministre de l’Eau, de l’énergie et des hydrocarbures, de Nicolas Verbert, vice-président de la société Henri Fraise Fils et Cie ainsi que Richard Hallas, vice-président régional de la société Fluidic Inc.

Le village de Belobaka à Mahajanga II a été choisi pour être le site pilote dans ce projet qui entre dans le programme Power Africa du gouvernement américain, destiné à augmenter l’accès à l’énergie en Afrique subsaharienne. Et sa mise en œuvre aboutirait à la production combinée de 10 MW d’énergie solaire et un stockage sur des batteries d’une capacité de 88,1 MWh, permettant ainsi à 27.600 foyers et entreprises, au bénéfice de 150.000 personnes à Madagascar.

A ce sujet, l’Agence américaine pour le commerce et le développement alloue une subvention de 804.000 dollars pour l’étude technique et économique du projet. Henri Fraise en partenariat avec Fluidic Inc, un fabricant de batteries de stockage, va procéder à l’étude de faisabilité et à l’implantation du projet pilote. Fluidic Inc fournit les systèmes intégrés de stockage d’énergie pour le site pilote. D’autres sociétés américaines, comme Caterpillar (Peoria, Illinois) et First Solar (Perrysburg, Ohio), manifestent aussi leur engagement.

Projet d’envergure

Robert Yamate a indiqué à cette occasion que « L’aboutissement de ce projet devrait permettre à chaque village de produire de l’énergie propre, renouvelable et durable. L’objectif étant de vulgariser le projet dans l’ensemble du territoire malgache pour soutenir le développement, notamment rural ». « L’efficacité du projet a déjà été prouvée dans plusieurs pays », a-t-il souligné.

Lantoniaina Rasoloelison a signifié pour sa part que « Ce projet est l’un des plus grands, à Madagascar, avec un financement d’environ 63 millions de dollars ». D’après lui, ce partenariat marque aussi le retour effectif de l’USTDA à Madagascar dans la mesure où le dernier projet relatif à l’installation de la centrale de Volobe à Toamasina, soutenu par l’agence remonte à 2009

Arh.

 

Les commentaires sont fermées.