Flash
Préc Suiv

Toamasina : hausses des frais du transport régional

Toamasina  : hausses des frais du transport régional

Les coopératives de transport opérant dans plusieurs localités de la province de Toamasina envisagent une hausse des frais de transport à partir du 15 août. La dé0gradation des matériels due à la vétusté des routes et la série de hausses des prix du carburant sont à l’origine de la décision.

Les frais de transport de voyageurs sur les lignes des zones régionales desservant les districts périphériques de Toamasina seront revus à la hausse à partir du 15 août prochain. Les coopératives exploitant ces lignes en ont déjà informé les autorités compétentes pour avaliser la décision résultant de plusieurs paramètres de rentabilité de leurs activités dont les hausses successives des prix du carburant, l’état lamentable des infrastructures routières accélérant la dégradation des pièces et accessoires des véhicules.

Les axes partant de Toamasina et desservant Fenoarivo Atsinanana jusqu’à Soanierana Ivongo et Brickaville à Mahanoro sont principalement touchés par la hausse. Les localités bordant les RN44, RN5 et RN2 sont également concernées par cette décision des transporteurs de Toamasina ainsi que les districts de Maroantsetra, Marolambo, Mananara Avaratra et Antanambao Manampotsy.

Qualité de service

Les consommateurs comprennent la nécessité de cette décision des coopératives de transport en général et ne s’y opposent pas mais exigent, en contrepartie, une amélioration de la qualité de leurs services. En plus du manque de confort dû à la surcharge des passagers entassés dans ces véhicules, les usagers déplorent l’état de dégradation avancée de la majeure partie du parc automobile des coopératives régionales de Toamasina. Les transporteurs ont révélé n’avoir procédé à aucune hausse depuis 2008 pour justifier leur position actuelle. La balle est donc dans le camp des autorités des régions Analanjirofo, Atsinanana et des responsables de l’Agence des transports terrestres (ATT) seuls habilités à décider de l’application de cette hausse de tarifs.

Manou

 

Les commentaires sont fermées.