Flash
Préc Suiv

Musique : Régis Gizavo décédé à l’âge de 58 ans

Musique  : Régis Gizavo décédé  à l’âge de 58 ans

Une des étoiles les plus brillantes dans le monde de la musique malgache vient de s’éteindre ! Victime d’un arrêt cardiaque, Régis Gizavo a redu l’âme, dimanche dernier, après avoir donné un concert en Corse avec le groupe Alba. L’artiste avait pourtant plusieurs projets en gestation.

Des pluies de condoléances ont circulé, hier, sur les réseaux sociaux, depuis que la mauvaise nouvelle a été publiée par sa fille sur sa page officielle. «J’étais ébahi puisqu’il venait juste de poster une photo, dimanche dernier, avant son concert qui s’est tenu en Corse», a annoncé Olombelo Ricky. Le malaise est donc survenu après le spectacle, son cœur a ensuite lâché. Selon sa famille, sa dépouille sera rapatriée, ce jour, à Orly en France.

Régis Gizavo avait plusieurs projets en gestation. A part ses multiples dates et tournées qui devaient se tenir dans plusieurs pays, cette année, il a projeté de présenter un livre sur l’histoire de l’accordéon à Madagascar. Au mois de mai dernier, un film intitulé «Songs for Madagascar» est sorti et est actuellement en pleine projection en salle en France. Réalisé par César Paes et produit par Laterit Productions, le film raconte l’histoire des six grands artistes, membres du groupe Madagascar All Star, à savoir, Jaojoby, Dama, Erick Manana, Olombelo Ricky, Justin Valiha et Régis Gizavo.

Un cursus artistique exceptionnel

Né le 16 juin 1959, Régis Gizavo a été séduit depuis son enfance par le son de l’accordéon de son père. Vers l’âge de six ans, il a commencé à en jouer. Doué, il a été sollicité à animer les soirées du quartier dès l’âge de 12 ans. Après ses études, il a fondé son premier groupe Régis sy Landy. Le duo a tout de suite cartonné. En 1989, il a obtenu le prix Découvertes RFI, et lors de la remise du trophée, le batteur Francis Lassus l’a remarqué et l’a ensuite incité à intégrer un groupe composé d’autres grands artistes tels que Richard Bona, Sally Nyolo, Jean Michel Pilc…

En 1996, il a sorti son premier album «Mikea», une sorte d’alerte pour les divers dangers qui menacent le pays, les dahalo dans «Malaso», la sécheresse dans «Misoholo», et surtout la déforestation dans «Mikea». Il a ensuite présenté son deuxième album «Samy Olombelo», en 2000. Puis, un troisième album intitulé «Stories» a été effectué avec Louis Mhlanga. Et son dernier album solo s’intitulait «Ilakake», sorti en 2012.

Par ailleurs, Régis Gizavo a déjà travaillé avec d’autres grands artistes nationaux et internationaux, tel Chirstophe Mae qui lui a même donné un hommage touchant dans sa page officielle, en lui attribuant un titre de «Magicien des notes».

Holy Danielle

 

Les commentaires sont fermées.