Flash
Préc Suiv

Concours – Police : le ministre se veut rassurant

Les concours direct et professionnel pour le recrutement d’élèves fonctionnaires de police se sont tenus samedi et dimanche. Celui de la capitale s’est déroulé au lycée moderne d’Ampefiloha (LMA). Se voulant rassurant, le contrôleur général de police Mamy Jean-Jacques Andrianisa, ministre de la Sécurité publique, a indiqué lors de sa visite dans ce centre d’examen que tout a été fait pour que le concours soit sain et irrépréhensible.

« C’est un concours national et des mesures ont été prises pour y arriver. Comme nous le savons déjà, une convention a été signée entre le ministère de la Sécurité publique et le ministère de la Fonction publique ainsi que le Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) dans le but d’éviter les risques de corruption et de fraude dans l’organisation de ce concours », a-t-il déclaré.

Répartis dans 4 catégories distinctes, 11 231 candidats ont participé cette année à l’épreuve écrite, 296 candidats élèves-commissaires de police, 365 candidats élèves-officiers, 1994 candidats élèves-inspecteurs et 8576 candidats élèves-agents de police.

Tout  en reconnaissant la résurgence de l’insécurité, le ministre a déclaré que ce concours a aussi pour objectif de promouvoir la police de proximité en vue de rassurer la population.

Mparany

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique