Flash
Préc Suiv

Adoption de la loi sur les élections : les sociétés civiles éberluées

Adoption de la loi sur les élections : les sociétés civiles éberluées

Les sociétés civiles ne cachent pas leur crainte à propos de la tenue de l’élection présidentielle de 2018. Intervenues sur une chaîne télévisée privée, elles se sont posé des questions sur l’avenir du projet de loi sur les élections. Selon les explications, ce projet n’a même pas été envoyé au Parlement lors de la première session.

Pourtant, une nouvelle loi sur les élections est le gage d’une élection crédible et transparente au pays du fait que pour cette fois, les propositions de toutes les forces  vives au pays ont été sollicitées pour l’élaboration d’un recueil qui devrait servir de base à l’avant-projet ou le projet à travers une série d’ateliers et de concertations.

Les sociétés civiles craignent un retard et recommandent à ce que ce projet soit rapidement soumis au Parlement. La prochaine session parlementaire est souvent réservée à l’adoption de la Loi de finances initiale (LFI), selon leurs explications.

Les sociétés civiles ont souligné que cette loi ne devrait pas être la cause du report de la tenue des élections qui, selon la loi, devrait avoir lieu en 2018.

Nadia

Les commentaires sont fermées.