Flash
Préc Suiv

L’insécurité assurée

L’insécurité assurée

Tout change sans que rien ne bouge. Chaque minute ouvre de nouveaux horizons mais le changement espéré se présente sous des visages inattendus illustrés, non par le développement, mais par des avancées négatives ponctuées d’insécurité.

Le pays vit dans l’expectative de l’avenir à cause de l’insécurité ambiante. La population vit pourtant dans une ambiance d’Etat policier si l’on se réfère  aux mouvements militaires et  la circulation des armes à feu dans tous les milieux. Les malfaiteurs prolifèrent malgré cette présence massive des forces de l’ordre qui, à vrai dire, semble destinée à protégér les intérêts d’une classe privilégiée de la société. La sécurité n’est plus une chose publique mais se paie au prix fort. Les contribuables rémunèrent des agents qui ne se soucient guère de la sécurité de ceux qui les paient.

 Les forces de l’ordre louent leur service auprès des grosses entreprises et opérateurs économiques abandonnant la sécurité publique qui devait être pourtant leur domaine de prédilection. La population, des laissés-pour-compte en la matière, ne peut que se chamailler en vindicte et justice populaire dictées par son instinct. Des membres des forces de l’ordre sautent de l’autre côté de la barrière pour se muer en bandits parfois, assurant à coup sûr

l’insécurité.

Différents échelons de la hiérarchie étatique semblent y contribuer d’ailleurs pour alimenter le phénomène d’insécurité allant crescendo. Les malfaiteurs redoublent de témérité par la suite pour s’attaquer à des cibles plus coriaces telles que des autorités des collectivités décentralisées qui en font les frais actuellement par l’hécatombe des maires de communes rurales.

Malgré des efforts annoncés tambour battant, l’insécurité qui prévaut est indéniablement assurée par nos forces de sécurité eux-mêmes.

Manou

Les commentaires sont fermées.