Flash
Préc Suiv

Trafic illicite : 30 lingots d’or saisis à Ivato

Trafic illicite : 30 lingots  d’or saisis à Ivato

Les agents des douanes ont à nouveau déjoué une énième tentative d’exportation illicite d’or. Trente lingots d’or, pesant en tout 4,270 kg ont été saisis, hier, à l’aéroport d’Ivato.

A peine une semaine après la saisie de près de 4 kilos d’or à l’aéroport d’Ivato, les agents des douanes ont de nouveau intercepté 4,270 kg d’or, hier, lors du traitement du vol HM 754 à destination d’Abu Dabi via Mahe, Seychelles. Trente  lingots d’or sommairement travaillés et non poinçonnés, cachés à l’intérieur de deux valises ont été découverts après interprétation à deux reprises des images scan, effectuée par les agents des douanes chargés du contrôle des bagages en soute par scanner, a rapporté la Direction des douanes.

A la demande des agents des douanes, le présumé contrebandier n’a pu présenter aucun document sur l’emport de ces marchandises. Il y a eu une infraction mixte des douanes et des changes consistant en une tentative d’exportation sans déclaration des marchandises, qualifiée de délit de première classe, et le non respect des obligations de rapatriement de devises.

Recrudescence

Force est de constater que le trafic illicite d’or connaît une importante recrudescence ces derniers mois. Cela en dépit de la libéralisation de la commercialisation de l’or en 2015. Depuis janvier 2017, plus d’une tonne d’or est déclarée à l’exportation, si les exportations aurifères officielles n’ont pas dépassé les 50 kg d’or avant 2014. Toutefois, les  trafics illicites restent un problème irrésolu malgré les opérations d’assainissement menées par les autorités.

Pour rappel, des procédures et des réglementations sont à respecter pour l’exportation de l’or. Ces procédures ont été simplifiées à travers la mise en place d’un guichet unique l’an dernier. Le receveur des douanes à l’aéroport d’Ivato, Haja Rakotoharimalala, est revenu sur ce point le 30 juin dernier en affirmant que «L’opérateur doit détenir quelques dossiers, entre autres le procès verbal de constatation et le procès verbal de conformité. Le produit doit également passer au laboratoire. Et une fois arrivé à l’aéroport d’Ivato, le détenant de l’or doit présenter une facture et d’autres pièces pour garantir la domiciliation des devises».

Riana R.

Une réponse à "Trafic illicite : 30 lingots d’or saisis à Ivato"

  1. Brandon  12/07/2017 à 11:42

    Encore !!
    Il faut absolument que l’Etat réorganise totalement la filière « Or » pour que ce métal précieux soit détenu par la Banque Centrale afin de soutenir l’Ariary, et pour que la monnaie nationale soit convertible et réévaluée par rapport à toutes les devises-clés.
    C’est l’une des voies à suivre pour sortir le pays de la pauvreté. Sinon les Karana et autres affairistes continueront à faire leur loi.

Les commentaires sont fermées.