Flash
Préc Suiv

Malnutrition chronique : le taux en hausse se poursuit à Fianarantsoa

Le taux de la malnutrition chronique qui frappe les enfants de moins de cinq ans ne cesse d’augmenter à Fianarantsoa, la capitale de la région Haute Matsiatra. De 12% l’année dernière, ce taux atteint à l’heure actuelle l25%, selon une source auprès du Centre de surveillance de la santé de la mère et de l’enfant Ambatomena. Dans la Haute Matsiatra, ce taux a une prévalence de plus de 60%, alors que cette région est à vocation agricole tant en quantité qu’en qualité dans cette région.

Plusieurs  raisons ont été citées comme source de cette situation. Entre autres, l’ignorance ou le non respect des 5 codes de couleur nutritionnelle, la pratique du métayage, étant donné que les habitants de cette région sont en majorité des ouvriers agricoles, ainsi que la surface agricole minimale. De plus, les paysans préfèrent vendre la totalité de leurs produits, sans penser à leurs besoins.

Prévention

Face à cette situation, la célébration de la Journée nationale de la nutrition JNN17 à Fianarantsoa récemment a été une occasion de plus de renforcer la lutte contre la malnutrition chronique.

D’ailleurs, cette célébration entre aussi dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national d’action pour la nutrition (Pnan) III, dont le thème est «Investir dans la prévention de la malnutrition chronique, garant d’un capital humain pour un développement social et économique durable». Quelque 8 000 personnes ont été les cibles durant cet événement.

Don de la Première dame

Par la même occasion, la Première dame, par le biais de son représentant le docteur Lova Randriambololona,  a apporté son soutien à travers une donation dans cette lutte contre la malnutrition. 500 mères de familles issues d’une cinquantaine de quartiers du district de Fianarantsoa, qui viennent régulièrement rejoindre les CSB pour le suivi de la nutrition de leurs enfants, en sont les bénéficiaires. Ainsi, elles ont reçu chacune une couverture, des semences et une enveloppe de 10 000 ariary.

Sera R

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique