Flash
Préc Suiv

Hôtellerie et restauration : renforcement des capacités

83% des emplois générés par le secteur du tourisme à Madagascar proviennent de l’hôtellerie et de la restauration. Le renforcement des capacités dans ce domaine est de mise. La Fédération des hôteliers et restaurateurs de Madagascar (Fhorm) se penche sur la question actuellement. Elle a récemment procédé à un recrutement.

Travailler dans les Ressources humaines nécessitent de faire preuve de qualités et de compétences pour la relance du tourisme. Face à la hausse du nombre d’infrastructures hôtelières créées dans le pays, les opérateurs dans le secteur font face à un problème d’insuffisance de personnel qualifié dans ce domaine ces dernières années.  D’autre part, les professionnels du secteur estiment aujourd’hui que la formation des hôteliers est également nécessaire. D’après les propos du président de l’Office national du tourisme à Madagascar (ONTM), Joël Randriamandranto,   «On recense trois sortes d’investisseurs dans l’hôtellerie à Madagascar. La première catégorie regroupe les investisseurs qui ne sont pas issus du secteur et engagent des professionnels du métier pour gérer leurs établissements. Le second groupe est constitué par des hôteliers professionnels qui décident d’ouvrir leurs propres établissements. Et enfin, la troisième catégorie concerne des particuliers ou des touristes qui ne sont pas issus du secteur mais décident d’investir et créent leurs établissements. Environ 80% des hôteliers à Madagascar entrent dans cette troisième catégorie».

32 000 emplois générés par l’hôtellerie et la restauration

Pour la Fhorm, ce processus de recrutement permet d’identifier  les profils recherchés par les hôteliers pour chaque emploi. «Nous avons pris tous les dossiers de candidature pour tous les postes de l’hôtellerie. A savoir, des directeurs d’établissement, responsables d’hébergement, maîtres d’hôtel, serveurs, chefs cuisinier, commis de cuisine, agents de sécurité, responsables des ressources humaines, comptables, réceptionnistes….», a déclaré le président de la Fhorm, Rita Ravelojaona.

32 000 emplois sur les 39 000 escomptés dans le secteur du tourisme sont dans l’industrie hôtelière. Selon les chiffres du Fhrom, les investissements dans ce domaine à Madagascar se  chiffrent à 21 078 millions d’ariary.

Riana R.

 

Les commentaires sont fermées.