Flash
Préc Suiv

Claudine R. à Manjakandriana : « Il y a encore non-respect des procédures », dixit Me Olala

D’après une communication émanant du ministère de la Justice, c’est officiel, Claudine Razaimamonjy est bel et bien à Manjakandriana. Une décision qui semble ne pas ravir les juristes. «  Ce sont les personnes condamnées ou des détenus politiques qui bénéficient de ce genre de transfert. Les prévenus qui sont encore sous mandat de dépôt ou ceux qui sont accusés d’infraction de droit commun doivent rester à Antanimora . Dans ce transfert, il y a encore non-respect des procédures », a expliqué Me Willy Razafinjatovo dit Olala, sur une station privée de la Capitale.

Cet avocat interpelle l’Exécutif à stopper l’ingérence. «  Les dirigeants ont maintes fois déclaré qu’il ne faut pas donner une couleur politique à cette affaire, que ce n’est pas une affaire d’Etat. Mais cette décision marque une fois encore que l’Etat s’implique en accordant cette faveur à Claudine Razaimamonjy », a clarifié cet avocat. Me Olala a rappelé que le cas d’Ihanta Randriamandranto ne peut être assimilé  à  celui de Claudine R. car il concerne une affaire purement politique.

Selon les explications, le ministre de la Justice, le procureur général, le parquet général, le directeur de l’administration pénitentiaire ou encore le juge d’instruction sont habilités à ordonner le transfert d’un détenu d’une prison à l’autre pour éviter un risque d’élimination physique sur la personne.

Nadia

 

Les commentaires sont fermées.