Flash
Préc Suiv

Il y a leader et leader

On ne se lasse pas de dire que la Grande île manque vraiment de leader et surtout de vrais compatriotes qui s’uniront au peuple pour le meilleur et pour le pire. Un bon capitaine coule avec son bateau et il se débrouillera toujours avec les moyens du bord pour éviter le nuafrage…pendant que les rats quittent le navire. A ce sujet, le monde footballistique malgache surfe sur de bonnes vagues si l’on ne cite que le récent classement Fifa ainsi que la victoire des Barea de Madagascar face au Soudan lors de la première journée des éliminatoires de la Can 2019. Mais il faut savoir que derrière chaque grand succès se cache toujours un (ou plusieurs) grand homme.

Plus d’un sait que la motivation est toujours un frein au développement du sport de haut niveau à Madagascar. Le capitaine de l’équipe nationale, Faneva Ima Andriatsima, ambassadeur du talent malgache dans l’Hexagone, a indéniablement montré un exemple de leadership et de patriotisme. L’homme a plus qu’offert les deux buts de la victoire à son équipe en match aller face aux Soudanais mais a, dans un passé récent, organisé une opération de crowdfunding qu’il a dénommé «Le pot commun».

Autrement dit, l’homme a joint l’acte à la parole et montre qu’il est à la hauteur des attentes de son public et de son équipe et personne n’est mieux placé que lui pour porter le brassard. Pour rappel, l’opération a été lancée pour soutenir le football malgache en général et non seulement l’équipe A. Une autre façon pour l’homme d’exprimer sa reconnaissance envers la grande famille du football malgache à qui il doit tout ce succès. Tout le monde est d’accord. Cet état d’esprit doit être intégré dans la sphère politique et dans la tête des décideurs malgaches. Et à défaut d’avoir de véritables patriotes au pouvoir, peut-être que le pays a juste besoin d’un leader…un vrai.

Rojo N.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique