Flash
Préc Suiv

Plateforme du secteur privé : opération d’adduction d’eau potable

La Plateforme humanitaire du secteur privé (PSHP), une association à but non lucratif regroupant des entreprises siégeant ou ayant un représentant à Madagascar, a pris parmi ses initiatives de contribuer à l’atteinte de l’objectif fixé par l’ONU, celui de « Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau » en 2030.

La plateforme met ainsi dans sa perspective des projets d’adduction d’eau potable, notamment dans le Sud de Madagascar. Cela à l’exemple de celle de la Commune rurale d’Andranohinaly, district de Toliary II, région Atsimo Andrefana au bénéfice de ses 2 000 habitants qui doivent s’approvisionner en eau à 13 km de leur village pour un prix de 200 Ariary le bidon de 20 litres. Un projet énorme qui nécessite un financement de plus de 80 millions d’Ariary.

D’autres projets sont aussi en cours d’étude ou en attente de financement pour la PSHP. Entre autres, le cas du fokontany de Sakavilany, commune rurale d’Andranovory dont les habitants doivent soit puiser l’eau à 3 km de leur village ou attendre le ravitaillement en camion citerne privé pour un coût de 300 ariary le bidon de 20 litres, ainsi que celui du Fokontany Andranovory centre, dans le district de Tuléar II, où les habitants s’approvisionnent en eau à 4 km de leur habitation.

Une soirée de levée de fonds a été organisée par la plateforme ce vendredi, à la salle Bougainvillée de l’hôtel Colbert Antaninarenina, dans le cadre de cette opération d’adduction d’eau potable dans le Sud.

Il convient de noter que la PSHP n’a pas d’obédience politique ou syndicale. Elle regroupe actuellement plus d’une quarantaine de membres, entre autres, la Fondation Telma, Ambatovy, Food solutions, BFV, EDM et le groupe Savonnerie tropicale.

Sera R

 

Les commentaires sont fermées.