Flash
Préc Suiv

Nosy Be : le ton est donné au festival Donia

Le rideau est levé sur la 24e édition du festival Donia dans la ville de Nosy Be. Le grand carnaval a inauguré les festivités, comme à l’accoutumée.

14 heures sous le soleil de plomb de Nosy Be. Le carnaval a investi les rues, traçant sa route du centre ville jusqu’au stade Ambodivoanio, point de rendez-vous du festival Donia. Sans déroger à la tradition, les forces vives de la ville, entres autres les institutions publiques et privées, les associations et notamment, les adeptes de sport extrême, ont été accueillis par une foule immense, massée sur les trottoirs de l’avenue et smartphones braqués sur les caravaniers.

Bien plus  qu’une tradition immuable pour l’île aux Parfums, le grand carnaval est également une occasion pour les jeunes Nosibéens de faire valoir leurs talents et par la même occasion, d’afficher leur fierté d’appartenance à ce bout de paradis. Avec ses annonces, sa sonorisation, ses haut-parleurs, ainsi que les vingtaines de Bajaj et de voitures multicolores remplis de pom-pom girls, le public a eu droit au Carnaval de Rio à la sauce malgache.

«Donia  souffle cette année ses 24 bougies. C’est une ambition renouvelée pour nous de pouvoir rassembler encore une fois le public de Nosy Be autour de ce festival d’envergure, qui est devenu au fil de ses éditions,  un rendez-vous immanquable pour la population locale», confie Vincenzo Sanna, président du Cofestin.

Les premières notes des artistes résonneront ce soir sur la scène du festival Donia. A cette occasion, Boendy, Dadi Love et notamment Nnunu Ramogotsi  venu tout particulièrement de Botswana, vont se relayer sur les planches du stade Ambodivoanio.

Joachin Michaël

Les commentaires sont fermées.