Flash
Préc Suiv

Echec des négociations avec l’Etat : les douaniers en grève de 48 heures

Echec des négociations avec l’Etat  : les douaniers en grève de 48 heures

Après cinq mois de discussions, le Syndicat des employés des douanes (Simpidou) et le ministère des Finances et du budget (MFB) n’ont pas encore trouvé un compromis à propos de cette fameuse prime tant réclamée par les douaniers. La grève est inévitable.

«La grève prévue par le syndicat pour ce lundi dépendra des décisions prises à l’issue de cette rencontre», a avancé le président du Simpidou, Herizo Andrianavalona, vendredi dernier avant la rencontre décisive avec le ministère des Finances et du budget samedi. Et comme il fallait s’y attendre, les négociations entre les deux parties relatives à des primes non payées depuis 2013 n’ont pas abouti. C’est pourquoi la grève de 48 heures annoncée par les douaniers est effective à compter de ce jour. Tous les bureaux des Douanes seront donc fermés jusqu’à demain. Un service minimum sera toutefois assuré.

«Les membres du Simpidou ont été reçus par le directeur de cabinet du ministère des Finances et du budget, samedi dernier, mais celui-ci nous a annoncé qu’il faudrait attendre la décision du ministre. Nous avons donc décidé de maintenir la grève», a avancé le président du Simpidou, Herizo Andrianavalona. Pour information,  le Simpidou a déjà été reçu par le directeur général des douanes, mais ce dernier a avancé que l’affaire ne relève pas de sa compétence. C’est pourquoi le directeur de cabinet et le secrétaire général du ministère des Finances et du budget a pris le relais.

La grève va s’intensifier

A partir de ce jour donc, les douaniers tiendront une grève d’avertissement de 48 heures. Dans le cas où l’Etat continue à faire la sourde oreille, le Simpidou annonce que les revendications vont s’intensifier dans le dessein de se faire entendre. Le régime dispose donc de deux jours pour revoir sa copie et de relancer les négociations. Une fois passé ce délai et que la situation reste la même, les employés des douanes prévoient de faire la grève du 1er au 5 juin prochain.

«Nous avons décidé de travailler le 31 mai, c’est-à-dire après la grève de 48 heures pour éviter l’accumulation des marchandises. Les employés poursuivront la grève le 1er juin si aucune mesure n’est prise», a déclaré le président du Simpidou.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.