Flash
Préc Suiv
Logo Free News

LA FIN DES KIDNAPPINGS, DETOURNEMENTS ET CORRUPTION : Il suffit juste d’appliquer l’Etat de droit

LA FIN DES KIDNAPPINGS, DETOURNEMENTS ET CORRUPTION : Il suffit juste d’appliquer l’Etat de droit

L’application de l’Etat de droit pose problème à Madagascar.

« Je pense qu’il est urgent que les autorités se penchent sur ce sujet pour rassurer les gens et montrer qu’il y a des résultats dans les enquêtes et les arrestations ; et que les auteurs, les complices, les commanditaires soient jugés et punis sévèrement. De telle sorte que le processus s’arrête. Je crois que c’est possible. » C’est la déclaration de Jean Hervé Fraslin, Conseiller consulaire des Français de Madagascar dans « l’Hebdo de Madagascar » au sujet des kidnappings, le 22 mai 2017. C’est une vérité de La Palice en ce sens que tout auteur d’un crime ou d’un délit doit être sanctionné, qui qu’il soit. C’est également en ce sens que la justice peut contribuer au maintien d’un ordre établi dans les pays dits développés. Ce ne sera plus le seul kidnapping qui connaitra un coup d’arrêt, mais également les détournements et autres corruptions si tant est que leurs auteurs et leurs complices sont sanctionnés. Jusqu’à ce jour pourtant, chez nous, la clémence de la justice dépend de l’épaisseur du portefeuille d’un inculpé ou de son statut social. L’application des lois et des règles n’a rien à y voir alors qu’il est communément établi que toute personne coupable doit être jugée par un juge indépendant et impartial, dans le cadre d’un procès équitable, sans aucune intervention d’une quelconque autorité. En somme, c’est l’application de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance qui pose problème à Madagascar, cela à cause d’un manque de volonté et surtout d’une intention de préserver des intérêts personnels. En effet, nul n’ignore que des grands de ce pays sont trempés dans des affaires qui sont loin de sentir la rose.

 Toujours l’impunité

 Pourquoi alors s’étonner de cette recrudescence des vindictes ou justices populaires quand les grands et les puissants sont épargnés par l’épée de la Justice, et cela, quand bien même ils auraient détourné des milliards et des milliards d’Ariary ? Pourquoi également s’étonner que les enlèvements constituent un business florissant qui ne risque pas de connaître le marasme quand leurs commanditaires bénéficient toujours de l’impunité ? A titre de rappel, le rapt d’Arnaud et d’Annie, à l’issue duquel cette dernière a perdu la vie, reste jusqu’ici impuni après que la Présidence de la République s’est saisie de l’affaire.

N Randria

Les commentaires sont fermées.