Flash
Préc Suiv
Logo Free News

EDITORIAL : Dégagez !

Comme chacun le sait, ce régime de Rajaonarimampianina est un habitué aux effets d’annonce. Ainsi, pressé de toute part eu égard à son impuissance à maîtriser le phénomène des kidnappings qui touche particulièrement les Indopakistanais dont la plupart sont de nationalité française, le chef du gouvernement n’a trouvé mieux que de déclarer la volonté de ceux qui sont au pouvoir de « dorénavant poursuivre jusqu’au bout les investigations relatives à ces affaires ». Pour autant, cette déclaration ne changera rien au déroulement des enquêtes car quelles que soient les pressions mises sur les investigateurs, ils ne pourront rien faire faute de renseignement et d’indice.

On ne peut d’ailleurs s’empêcher de se demander si le Premier ministre est conscient de la véritable portée d’une telle déclaration. En effet, elle constitue une véritable insulte jetée à la face des familles des autres victimes de kidnapping en ce sens que cette annonce semble vouloir dire que les investigations sur les précédentes affaires ont été faites à la légère, pour ne pas dire que les enquêteurs se sont contentés d’attendre une issue favorable dans l’espoir que les ravisseurs et la famille des kidnappés trouvent un terrain d’entente.

Par ailleurs, la récente déclaration du président de la République sur ce kidnapping dont a fait l’objet le fils de l’opérateur économique D. Ismaël n’est plus ni moins qu’un aveu d’impuissance. Ainsi, Hery Rajaonarimampianina et son équipe de bras cassés ne peuvent plus que s’appuyer sur des éventuelles informations de la part de personnes de bonne volonté pour espérer trouver les ravisseurs.

A ce propos justement, le président de la République a l’habitude de spécifier que les problèmes récurrents pour lesquels les autorités ne trouvent pas de solution sont « l’affaire de tous ». Ce genre de déclaration ne constitue-t-elle pas une fuite de responsabilité ? En effet, si l’insécurité ainsi que la lutte contre la corruption et contre les trafics en tout genre nécessitent une prise de responsabilité de tout un chacun, d’après le chef de l’Etat, à quoi serviraient donc ces divers organismes et services ainsi que les forces de l’ordre, voire la présidence et le gouvernement – payés par les contribuables, faut-il le préciser – si c’est au simple citoyen de s’investir ? Le mieux ne serait-il donc pas qu’ils démissionnent tous et laissent leur place à d’autres certainement plus compétents ?

N. Randria

Les commentaires sont fermées.