Flash
Préc Suiv

Flambée du prix de la vanille : la forte inflation non maîtrisée dans la Sava

Flambée du prix de la vanille : la forte inflation non maîtrisée dans la Sava

A un moins de l’ouverture de la campagne de la vanille dans la région Sava, le prix du kilo de la vanille préparée atteint les 1 800 000 ariary actuellement. Ce qui affecte considérablement le quotidien des habitants car l’inflation dans cette région n’est plus maîtrisée. 

L’économie de la région Sava dépend largement de la filière vanille. La hausse continue de ce produit de rente entraîne l’envolée des prix dans la région depuis quelques mois maintenant. « Il y a encore quelques semaines, le prix du kilo de la vanille était de 1 400 000 ariary à Sambava. Maintenant le prix est passé à 1 800 000 ariary », a avancé le Directeur de développement régional (DDR) de la Sava, Teddy Seramila. Le prix des denrées alimentaires et d’autres produits s’est alors aligné à ce prix du kilo de la vanille. Dans le district de Sambava, le prix  du sac du riz coûte entre 180 000 et 200 000 ariary actuellement, le prix du kilo de viande de bœuf est passé à 20 000 ariary et le sac de ciment à 50 000 ariary. Tout est hors de prix dans ce district.

Surenchérissement

Pour le chef de la région Sava L’Faustin Velomaro, « Le comportement des acteurs dans la vanille est à l’origine de la situation. Vu la somme d’argent qu’ils gagnent à travers la commercialisation de la vanille, ils surenchérissent les prix sur le marché. Ce qui entraîne la flambée des prix ». Pourtant, ce n’est pas toute la population de la Sava qui profite de la filière vanille. Il est évident qu’une part des habitants ne sait que faire pour  supporter cette envolée des prix.

Toutefois, une baisse du prix du kilo de la vanille est prévue par les opérateurs dans cette région. « La campagne de la vanille a déjà commencé dans d’autres régions. Elle a commencé le 14 mai dernier à Ambanja et le prix oscille autour de 1 400 000 ariary. Cela influencera le prix de la vanille dans la Sava, une fois la campagne sera ouverte le 20 juin prochain », a expliqué Teddy Seramila.

Extension des zones de plantation

La Sava est la principale zone de production de la vanille avec près de 20 000 tonnes produites chaque année. Elle exporte annuellement entre 1500 et 2000 tonnes de ce produit. D’après les chiffres de la direction régionale, les dégâts cycloniques qui ont touché principalement sept communes à Antalaha ont causé la perte de 30% de la production de la vanille cette année. Par ailleurs, l’insuffisance de l’offre par rapport à la demande qui ne cesse d’augmenter, notamment sur le marché national, est aussi l’un des facteurs de cette forte hausse du prix de la vanille. Une extension des terrains de plantation est constatée actuellement à Andapa pour accroître la production dans la Sava. « La vanille dans cette partie est beaucoup plus jeune. Elle est plantée en zone montagneuse et la campagne ne sera lancée qu’à partir du mois de juillet », a conclu le Directeur de développement régional de la Sava.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.