Flash
Préc Suiv

Echauffourée à Fenerive-Est : des gendarmes soupçonnés de vol de vanille

Echauffourée à Fenerive-Est : des gendarmes soupçonnés de vol de vanille

Route barricadée, jets de galets. Le fokontany de Mahatsara, commune rurale d’Ambatoharanana, district de Fénérive-Est, a été le théâtre d’une tension palpable dans la journée de mercredi. Les villageois ont accusé à tort ou à raison deux gendarmes de vol de vanille.

Quatre gendarmes ont été «pris en otages» mercredi par des habitants du fokontany de Mahatsara. Et pour cause, la veille, deux autres gendarmes auraient «volé» deux sacs de vanille appartenant à l’ancien chef de fokontany.

Une source locale a expliqué que dans la soirée de mardi, les deux gendarmes en question avaient procédé à la fouille du domicile de l’ancien chef de fokontany, alors qu’ils ne disposaient d’aucun mandat légal.

«Pire encore, le maître de céans était absent lors de la perquisition. Durant la fouille, les deux gendarmes ont découvert des sacs de vanille. Après la perquisition, ils sont partis, non sans emporter cinq sacs de ce produit de rente. Ayant appris ce qui venait de se passer, l’ancien chef de fokontany s’est présenté à la brigade de gendarmerie de Fénérive-Est le lendemain. Son étonnement a été d’autant plus grand lorsqu’il a constaté qu’il ne restait plus que trois sacs de vanille au bureau de la gendarmerie», a précisé la source.

Depuis, tout s’est déroulé très vite. L’ancien chef de fokontany est retourné à son village avant de rameuter ses voisins. Entre-temps, quatre gendarmes du PMP sont arrivés au village. Faute d’avoir les deux gendarmes qui avaient pris les sacs de vanille, les villageois s’en sont pris à eux. Ils les ont empêchés de repartir.

Jets de galets

L’après-midi, des gendarmes et des militaires, sous la férule du secrétaire général de la préfecture, se sont dépêchés sur les lieux pour désamorcer la tension. Mais les villageois n’ont voulu rien entendre. Tout en bloquant la route, ils se sont livrés à une véritable intifada. Deux voitures ont été vandalisées et un journaliste a été blessé. Quoi qu’il en soit, l’on sait que les négociations engagées par les autorités ont permis de dénouer la situation. Un calme relatif a été observé hier à Mahatsara.

Une source sécuritaire a indiqué que la quantité de vanille saisie appartenait bel et bien à l’ancien responsable. Bien que la campagne de cueillette ne soit pas encore ouverte et que les gousses de vanille ne sont pas encore arrivées à maturité, il aurait décidé de stocker la récolte chez lui. L’on sait en effet qu’à l’instar des autres localités de l’île, le district de Fénérive-Est n’est pas épargné par le vol de vanille sur pied.

Mparany

 

Les commentaires sont fermées.