Flash
Préc Suiv
Logo Free News

AGENCE IMMOBILIERE MML : Une centaine de personnes victimes d’escroquerie

Une agence immobilière dénommée MML à Tsiazotafo est aujourd’hui en mauvaise posture suite à une fausse promesse de vente d’un terrain à Ambanitsena (RN2). En 2015, cette agence a proposé le morcellement de 75 ha en plusieurs lots de 300 m². A la vue des prix proposés, les acheteurs se sont rués au bureau de MML pour signer les actes de vente. Mais contre toute attente, le terrain tout entier s’avère être une propriété privée appartenant à une tierce personne. Les nouveaux acquéreurs sont tombés des nues après avoir découvert le pot aux roses. La centaine de victimes se rendent compte de l’arnaque et exigent d’être remboursées.

Les plaintes des victimes contre l’agence immobilière MML se succèdent après la vente de plusieurs lots de terrain à Ambanitsena. Il y a deux ans de cela, cette agence a diffusé, via les médias, une offre concernant le morcellement de 75 ha à raison de 2 millions d’ariary les 3 ares (300 m²). Après des séries de promotion, ce prix est descendu jusqu’à 700 000 ariary. De plus, l’agence MML propose une facilité de paiement. Les futurs preneurs peuvent régler la totalité du prix convenu sur une durée de un an. Mais au moment d’acquérir leur terrain, les acheteurs ayant signé l’acte de vente découvrent que le lopin de terre en question appartient déjà à une tierce personne. «Nous avons appris la vente d’un terrain à un prix abordable du côté d’Ambanistena. Nous avons aussitôt débloqué l’argent et préparé les papiers nécessaires. Au moment du piquage, nous étions cinq parmi les acheteurs à se rendre sur place. A notre plus grande surprise, le vrai propriétaire a présenté des documents justifiant que ce terrain n’appartient pas à l’agence MML. Nous étions consternés et sommes aussitôt retournés au bureau de l’agence», de plaint une des victimes. A leur retour au siège du MML, le bureau est fermé. Après plusieurs tentatives, les victimes ont fini par s’entretenir avec l’un des responsables. Le Directeur général de MML est introuvable. L’interlocuteur direct issu de la direction continue néanmoins de rassurer les acheteurs escroqués.

Magouilles multiples

«J’exige le remboursement immédiat de l’argent que j’ai versé pour l’achat du terrain à Ambanitsena. J’ai tous les reçus et les documents sur les accords effectués avec cette agence. Du temps où leur bureau était à Mahamasina, les agents immobiliers ont tout fait pour nous éviter. Aujourd’hui encore, ils reportent sans cesse la date d’ouverture de leur nouveau siège à Tsiazotafo. A plusieurs reprises, nous avons essayé de les contacter mais en vain. Ils doivent nous avouer que ce terrain est litigieux. Nous nous sommes fait arnaquer. Certains parmi nous ont dû contracter des prêts bancaires. C’est dur de perdre de l’argent en ces temps difficiles», s’indigne une dame parmi les acheteurs. Par ailleurs, l’agence MML tente de sauver les meubles en proposant un autre terrain à la place du précédent mais les victimes sont unanimes, elles ne veulent plus avoir affaire à cette agence aux magouilles multiples. Devant cette escroquerie de grande envergure, les victimes lancent un appel à tous ceux qui ont acheté ces terrains pour se rendre au local de l’agence MML ce lundi 22 mai à 8h. En effet, les personnes escroquées craignent que le DG ne disparaisse de la nature. En outre, la stratégie adoptée par MML a été bien préparée. Cette agence exige la totalité du prix avant d’effectuer le bornage et la mutation. «A part le prix du terrain, j’ai déboursé 35 000 ariary pour le bornage et payé 75 000 ariary pour le cadastre. Mais l’agence m’informe que ce ne sera pas possible. Trois personnes sont mentionnées dans le certificat de situation juridique de mon terrain. Ce qui n’est pas normal», s’insurge une des victimes interrogées. Afin de prendre une marge de manœuvre, le représentant de MML se dit être d’accord pour rembourser les victimes mais, pour l’instant, la centaine d’individus arnaqués sont dans l’incertitude totale.

La Rédaction       

Les commentaires sont fermées.