Flash
Préc Suiv
Logo Free News

EDITORIAL : Le profil idéal pour un dirigeant malgache

Certains Malgaches peuvent, pour une fois dans l’histoire, taire leur francophobie. La composition du gouvernement de Philippe Edouard est tout ce dont les pays en voie de développement comme Madagascar doivent rêver. Un gouvernement de techniciens, de gens qui connaissent bien leur domaine, mais aussi de gens qui ont la cote en politique parce qu’ils ont dans leur for intérieur l’amour pour la patrie plus fort que leurs intérêts personnels. Parce qu’ils, ou du moins la plupart d’entre eux, ont l’intégrité et le sens de la responsabilité se dessiner sur leurs visages.

On n’a pas besoin d’être un pro-Macron pour se laisser convaincre de la volonté de ce plus jeune président de France d’innover et d’apporter un réel changement dans la politique et l’administration françaises. L’un des critères exigés par le parti « La République en marche » des candidats aux législatives voulant être investis en dit long : un casier judiciaire vierge. Un geste et une décision très critiqués certes, mais compréhensibles vu que la classe politique en France, minée par les gabegies de tous bords, a plus que jamais besoin de redorer son blason.

Avant l’avènement d’Emmanuel Macron, la France a toujours servi d’exemple à certains pays d’Afrique, et la politique française a toujours inspiré certains dirigeants comme ceux de Madagascar actuellement. Il s’agissait d’une politique de l’enrichissement personnel, une politique tournée vers soi, qui ne reconnaît pas l’existence des autres. Il suffit de jeter un coup d’œil à la politique appliquée par le HVM de Rajaonarimampianina dans la Grande île, et celle dans d’autres pays d’Afrique anciennement colonies françaises, pour s’en rendre compte. L’entourage du Président malgache est composé, entre autres, d’escrocs et de voleurs qui ne pensent qu’à leurs propres intérêts, comme dans tous les précédents régimes d’ailleurs.

Même les Frontistes devront le reconnaître qu’apparemment, ce n’est plus l’âge qui détermine la sagesse, ni le diplôme d’ailleurs. Le Président malgache, Hery Rajaonarimampianina, a beau être un expert comptable, il a beau se doter d’un Premier ministre administrateur civil, en la personne d’Olivier Solonandrasana Mahafaly, mais à deux, ils n’égaleront pas la sagesse et le patriotisme d’Emmanuel Macron qui n’a que 39 ans. Pourvu qu’il ne change pas avant le terme de son mandat, le Président français a tout le profil idéal que les Africains, en général, et les Malgaches, en particulier, doivent exiger de leurs futurs dirigeants.

La Rédaction

Les commentaires sont fermées.