Flash
Préc Suiv
Logo Free News

CTM/SSM SUR L’ALIGNEMENT DE LA GRILLE INDICIAIRE : Il s’agit d’une question de volonté politique

CTM/SSM SUR L’ALIGNEMENT DE LA GRILLE INDICIAIRE : Il s’agit d’une question de volonté politique

Les employés des ministères de souveraineté sont bien payés, selon la plateforme syndicale CTM/SSM.

La plateforme des syndicats des agents de l’Etat, le CTM/SSM « le renouveau du syndicat » vient d’élaborer un document unique qui servira d’outil stratégique pour ses revendications sur l’alignement de la grille indiciaire de tous les agents de l’Etat.

«La rémunération des employés, que ce soit dans le secteur public ou dans le secteur privé, ne correspond plus au contexte économique du pays, notamment l’inflation. En fait, il s’agit d’un document de référence sur le traitement des agents de l’Etat. C’est à partir de ce document que les actions de lobbying seront basées», a indiqué Jean Raymond Rakotoniasy, le secrétaire général de la plateforme syndicale. En effet, le principal avantage de ce document est que, désormais, les revendications des syndicats d’agents de l’Etat sont groupées dans un dossier unique. Ceci afin de remédier aux revendications éparses. Auparavant, chaque syndicat avait l’habitude de mener une lutte propre à lui. L’élaboration de ce document cadre est la première étape des initiatives de ces syndicats avant de passer à la vitesse supérieure, explique-t-on. «Les syndicats des agents de l’Etat ont demandé l’alignement de la grille indiciaire depuis belle lurette. Au cas où les lobbyings échoueraient, nous entamerons une lutte syndicale. Si les circonstances l’exigent, on peut envisager une grève générale» a-t-on précisé.

Inégalité salariale fragrante

Les inégalités entre les traitements des fonctionnaires, notamment au niveau des salaires et des indemnités, sont trop flagrantes en fonction des ministères et même des services dans lesquels ces agents travaillent, a-t-on ajouté. En effet, les employés des ministères de souveraineté tels que le département des Finances et du budget (MFB) ou de la Justice sont bien rémunérés. «Ceux qui détiennent des armes à feu ont droit à des salaires plus élevés que d’autres employés. Les magistrats ou les législateurs, vu leur influence politique, reçoivent des traitements beaucoup plus généreux que les employés du secteur social -qui servent l’intérêt public- tels que les enseignants, les paramédicaux ou d’autres corps», déplore notre interlocuteur. «L’alignement de la grille indiciaire est une question de volonté politique. La balle est dans le camp du MFB qui a le dernier mot», a-t-on conclu. En tout cas, l’alignement de la grille indiciaire reste l’unique solution pour mettre les fonctionnaires sur un même pied d’égalité. Les hausses ponctuelles opérées tous les ans n’améliorent en rien le pouvoir d’achat des agents de l’Etat. Rien d’étonnant si travailler au sein de certains ministères est le rêve de beaucoup de gens. Les directions auprès du MFB (de la douane, des impôts et du trésor public) sont les plus convoitées vu le train de vie (acquisition de villas, de voitures de luxe…) mené par certains de leurs employés, plus particulièrement les directeurs et les chefs de service.

J.Harisoa

Les commentaires sont fermées.