Flash
Préc Suiv
Logo Free News

SOCIETE DE TRANSIT TAFARAY : Encore de fausses déclarations en douanes

SOCIETE DE TRANSIT TAFARAY : Encore de fausses déclarations en douanes

On ne finira jamais d’en parler ! Dans nos précédentes éditions, nous avons à plusieurs reprises dénoncé les pratiques de fausses déclarations douanières auxquelles se livre la Société de transit Tafaray. Notre série d’enquêtes ont à nouveau permis de mettre la main sur des documents d’importation de 10 containers d’huiles alimentaires en provenance d’Auman, Emirats-Arabes-Unis. La semaine dernière, ces containers ont transité via le port de Port-Louis, Ile Maurice avant d’arriver à Madagascar. La Société Tafaray est encore une fois en charge de leurs dédouanements. Bizarrement, les déclarations de cette société indiquent que les 10 containers contiennent des « potato chips » …

Les marchandises de 13.330 packs au total, contenant des jerrycans d’huiles alimentaires végétales de 20 litres de chaque, d’origine malaysienne, sont exportées par la Société « Unimex General Trading FZE » à Auman, Emirats Arabes-Unis. L’importateur est la société Fred Import à Ambolomadinika Toamasina, qui a comme transitaire en douanes la fameuse Société Tafaray. A leur arrivée dans le Port de Port-Louis, Ile Maurice, c’est la société Rhea Limited qui prend en charge les 10 containers et qui les expédie ainsi à Madagascar, leur destination finale. Lors de ces différentes étapes, les détails des marchandises sont clairement mentionnés dans les factures, il s’agit de « vegetable cooking oil-palm » (huiles alimentaires végétales) d’une valeur totale de 290.280 dollars américains. Le numéro du titre de transport (769627189) est le même que celui mentionné dans le Document administratif unique (D.A.U). Cependant dans ce document, la déclaration en douanes faite par la Société Tafaray portant le numéro C16206 en date du 13 mai 2017 dernier fait état de « pommes de terres non congelées préparées ou conservées autrement qu’au vinaigre ou acide acétylique – Potato chips » comme désignation des marchandises. Absolument rien à avoir avec les jerrycans d’huiles alimentaires végétales. L’objectif de cette fausse déclaration en douanes flagrante est limpide, payer le moins de taxes possibles, celles sur les huiles alimentaires sont forcément moins chères que celles sur des chips de pommes de terres. Mais au final, l’administration douanière est la plus grande perdante avec les manques à gagner que les fausses déclarations engendrent. Quelles nouvelles explications la Société Tafaray pourrait-elle apporter à ces documents pour se disculper? En tout cas, une visite intégrale de l’ensemble des 10 containers aurait pourtant permis de clairement identifier la véritable nature des marchandises importées par la Société « Fred Import ». En attendant, nous reproduisons ici les documents prouvant que le titre de transport est le même depuis Auman jusqu’à Madagascar, mais que les désignations des marchandises ne sont plus les mêmes une fois débarquées au Grand Port de Toamasina…

La Rédaction

Les commentaires sont fermées.