Flash
Préc Suiv
Logo Free News

Communiqué sur l’ouverture de la station télévisée « Free TV »

La célébration du sixième anniversaire de la Radio « Free FM », le samedi 13 mai 2017, a été l’occasion pour relancer la demande d’ouverture de la chaîne de télévision privée « Free TV ».

En effet, l’agrément pour l’exploitation des stations radio-TV Free a été délivré le 03 décembre 2002. A l’époque, il était encore au nom de « Technimad Radio-TV ». La licence « radio » avait été cédée par le propriétaire de Technimad en 2011 à la société Free Communication, fondée et dirigée par Madame Lalatiana RAKOTONDRAZAFY ANDRIATONGARIVO, d’où le changement officiel de nom en « Free FM » depuis le 13 mai 2011. Le ministère de la Communication avait été notifié de ces modifications comme l’exige la loi. En vertu du principe de l’indivisibilité de la licence, une négociation avait été entamée avec le propriétaire de « Technimad » pour que la licence « TV » soit également cédée à Free Communication. Ce fut chose faite, devant un notaire, en janvier 2015. Ce nouveau changement a également été annoncé au ministère de la Communication.

Pour pouvoir commencer à émettre, Free TV a seulement besoin du volet n°2 octroyant une fréquence d’émission de la part de l’ARTEC (Autorité de Régulation des Télécommunications, anciennement OMERT). Par la suite et sur leur recommandation après plusieurs rencontres avec les divers responsables au sein du ministère de la Communication, une demande « d’avis de non-objection » avait été adressée à la Commission Spéciale à la Communication Audiovisuelle, pour qu’elle ne s’oppose pas à l’octroi de cette fréquence d’émission. Les deux ministres successifs, messieurs Cyrille Reboza et Andrianjato Vonison Razafindambo avaient, chacun à son tour, promis cet avis de non-objection, en vain. Interpellé sur le sujet par les députés à l’Assemblée nationale lors d’une séance de questions-réponses avec le gouvernement, Mr Andrianjato Vonison avait publiquement promis que Free TV sera incessamment autorisée à émettre. Plusieurs démarches avaient été initiées, jusqu’à l’envoi d’une lettre de sollicitation au Premier ministre, Chef du gouvernement de l’époque, le Général Jean Ravelonarivo. Une rencontre avec ce dernier avait également permis aux responsables de Free Communication de lui expliquer le dossier et de réitérer cette demande d’ouverture. Aucune de ces démarches n’avait abouti jusqu’à aujourd’hui, sans aucune raison valable.

Le changement intervenu à la tête du ministère de la Communication est une nouvelle opportunité pour réclamer à la C.S.C.A de délivrer enfin cet avis de non-objection qui permettra l’octroi de la fréquence à Free TV. Cette chaine renouvelle son engagement à respecter les textes en vigueur sur la communication audiovisuelle ainsi que les dispositions du cahier des charges.

Il ne s’agit nullement d’une faveur que Free Communication sollicite, mais simplement un traitement égalitaire que l’on est en droit de revendiquer. En effet, depuis l’avènement du régime Rajaonarimampianina, plusieurs stations radio et TV appartenant à des opérateurs proches du pouvoir ont été autorisées à exploiter, alors qu’officiellement, l’octroi de nouvelles licences avait été gelé depuis 2012. L’autorisation d’émission ne devrait en aucun cas être conditionnée par l’allégeance au pouvoir politique en place.

Une pétition à l’adresse de tous les citoyens malgaches, épris de liberté et défendant le principe du pluralisme d’opinions, a été lancée depuis le lundi 15 mai 2017, pour appuyer la demande d’ouverture de la station télévisée Free TV. Ces derniers sont ainsi invités à la signer au bureau de Free FM, Pradon Trade Center, Antanimena.

Cette pétition accompagnera la démarche de relance à initier auprès du nouveau ministre de la Communication, Monsieur Harry Laurent Rahajason, qui connait très bien le dossier, pour l’avoir défendu en 2014-2015 lors de ses interventions régulières sur les ondes de la radio Free FM 104.2.

Free Communication remercie vivement tous ceux qui ont déjà répondu ou répondront encore à son appel pour la collecte de signatures. Ainsi que l’Ordre des Journalistes malgaches, ex-province d’Antananarivo, qui a promis son appui à cette démarche.

Antananarivo, ce 15 mai 2017

La Directrice générale de Free Communication

 

Lalatiana Rakotondrazafy ANDRIATONGARIVO

Les commentaires sont fermées.