Flash
Préc Suiv

Convention AFS : Madagascar projette sa ratification

Convention AFS  : Madagascar projette sa ratification

Madagascar projette de ratifier cette année la convention internationale sur le contrôle des systèmes antisalissures nuisibles sur les navires (Convention AFS). Il s’agit d’un instrument permettant de contrôler l’utilisation des peintures antisalissures ou antifouling sur les navires.

D’après la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, Madagascar, comme tous les Etats ayant ratifié ladite convention a l’obligation de protéger et de préserver l’environnement marin. C’est dans le cadre de la coopération entre Madagascar et l’Organisation maritime internationale (Omi) qu’un atelier national sur la Convention AFS est organisé à l’hôtel Astauria Antanimena depuis hier jusqu’au 27 avril par le ministère des Transports et de la météorologie, par le biais de l’Agence portuaire maritime et fluviale (APMF).

Des efforts

«Le but de l’atelier est d’informer sur les risques de pollution causée par les peintures antisalissures et l’organisation de la prévention contre de tels risques, notamment par la mise en place d’une législation et d’infrastructures de contrôle», a expliqué Rado Rajoelison, secrétaire général du ministère des Transports et de la météorologie lors de l’ouverture de cet atelier, hier.

Adonis Tafangy, responsable des affaires internationales, juridiques et environnementales au sein de l’APMF a expliqué que, «Ces peintures ont pour but d’empêcher que des couches d’organismes biologiques se forment sur les coques des navires, les empêchant ainsi de naviguer normalement. De ce fait, les peintures antisalissures peuvent contenir des produits chimiques qui tuent les organismes et peuvent contaminer d’autres organismes biologiques marins». D’où la ratification de cette convention qui concrétise l’effort de Madagascar dans la mise à niveau de son système juridique afin de se conformer aux normes établies par l’OMI.

Arh.

 

Les commentaires sont fermées.