Flash
Préc Suiv

Claudine Razaimamonjy : le silence complice !

Sollicité dans l’affaire Clau-dine Razaimamonjy, le président de la République a préféré garder le silence. Lors de l’inauguration de l’EPP à Andrefan’Ambohijanahary, Hery Rajaonarimampianina a choisi la voie du mutisme.

«Je suis le leader de ce pays, je ne cautionnerai pas les conflits», a-t-il déclaré devant les journalistes. Avant de poursuivre qu’en tant que président de la République, il a pour mission de diriger le pays vers la voie du développement et de sortir la population de la misère. «Il est temps de laisser de coté nos divergences d’opinions et les critiques. Unissons-nous pour l’intérêt de la population», a-t-il sollicité.

A travers cette déclaration, la position officielle du président de la République sur l’affaire Claudine Razaimamonjy est claire. Autant dire qu’il n’a pas l’intention d’en faire tout un plat sans pourtant condamner les infractions et actes commis à propos de l’évacuation sanitaire de Claudine R. Le président de la République adoptera-t-il un langage commun que ses partisans et bras droits au sein du HVM, malgré les condamnations venant de toutes parts.

Même si le régime brandit la lutte contre la corruption, la bonne gouvernance et l’Etat de droit, pour les observateurs ce ne sont que de vains mots.

Rakoto

 

Une réponse à "Claudine Razaimamonjy : le silence complice !"

  1. Albert  22/04/2017 à 21:01

    Aucun membre du gouvernement, meme le Pdt de la Rep. ne parle plus de la lutte contre la corruption. Bizarre!..

Les commentaires sont fermées.